Aller au contenu principal

Les Récits d'Horatio

Sous-titre
Portraits et aveux des maîtres du théâtre européen



Horatio est l'ami dévoué auquel le prince Hamlet confie le soin de raconter son histoire. Georges Banu s'attribue métaphoriquement ce rôle afin de livrer les portraits de grands maîtres de la scène européenne dont il a été proche et de conserver leurs aveux, legs de la pensée orale propre au théâtre. Une occasion unique d'accéder à l'intimité de ces “princes” qui, de Jerzy Grotowski et Peter Brook à Ariane Mnouchkine et Eugenio Barba, de Giorgio Strehler, Patrice Chéreau, Peter Stein à Robert Wilson et Krzysztof Warlikowski, Anatoli Vassiliev ou Pippo Delbono, se trouvent réunis dans ce panorama personnel associant témoignages biographiques et aphorismes théoriques.
Georges Banu, comme Horatio, nourrit ses récits de la proximité avec ces hérauts légendaires, et en même temps, se dévoile car, comme l'a écrit Emil Cioran : “Il n'y a pas de confession plus profonde que lorsqu'on parle des autres.”

De sa déambulation affectueuse auprès de ses trop nombreux amis, l’amoureux de la scène nous offre un témoignage aussi lumineux que crépusculaire. Aussi vif que poignant.

Fabienne Pascaud, TÉLÉRAMA

Livre des larmes, livre des âmes acérées. L’écrivain franco-roumain célèbre dans un livre enchanteur les maîtres de la scène dont il a été l’ami et le confident.

Alexandre Demidoff, LE TEMPS

Georges Banu réagit et écrit en poète, conservant du passé les instants habités”, l’énergie exigeante de la scène qui incite à s’engager sur la voie verticale du spirituel”. Et les baisers du proscenium.

Marie Étienne, EN ATTENDANT NADEAU

Dans ce récit biographique du critique Georges Banu, sorte d'Horatio racontant l'histoire de ses Hamlets, portraits et témoignages de metteurs en scène aimés dressent le panorama d'une vie traversée par l'art théâtral.

Lancelot Hamelin, ARTPRESS

Du même auteur