Aller au contenu principal

Journal de travail, tome 4

Sous-titre
Au-delà du désespoir (1974-1977)



Acteur, scénariste, metteur en scène de théâtre et d’opéra, réalisateur, Patrice Chéreau (1944-2013) a joué un rôle majeur sur la scène artistique et culturelle européenne durant plus de quarante ans.
Au tournant de l’année 1975, l’actualité internationale assombrit la foi dans les avenirs radieux. L’un après l’autre, les possibles s’effondrent au rythme des événements. Les notes de l’artiste s’en font l’écho. «Lear» et «L’Anneau du Nibelung» seront deux créations qui porteront en elles la critique du marxisme et des révolutions. À l’espoir forcené mais passif dans les Grands Soirs, Patrice Chéreau privilégie un face-à-face avec le désespoir. Loin d’être complaisant, il serait une force motrice qui engage à sortir de l’impasse.
Ce volume réunit les notes de travail de «Lear» d’Edward Bond, de «L’Anneau du Nibelung» de Richard Wagner et de «Loin d’Hagondange» de Jean-Paul Wenzel. Il inclut les écrits relatifs à la reprise de «La Dispute» de Marivaux et des «Contes d’Hoffmann» de Jacques Offenbach et de Jules Barbier. Il contient également les premiers développements de «L’Homme blessé», le film imaginé avec Hervé Guibert.
Ce livre est le quatrième d’une série de six volumes consacrée aux notes du metteur en scène, issues des archives du fonds Patrice Chéreau conservé à l’IMEC.

février, 2022
15.00 x 20.50 cm
336 pages


ISBN : 978-2-330-13617-8
Prix indicatif : 25.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Tour à tour cryptiques, inspirées, obsessionnelles, ses notes conservent la marque fugace d’une pensée qui vole d’une idée à une image, un croquis, un désir, ou prosaïques, un rappel à l’ordre du budget.

Au fil des volumes s’affirme de plus en plus l’évidence que ses travaux forment un tout, quand Chéreau circule chez lui entre les tables réservées chacune à l’un des spectacles en cours. Comme le dit fort justement la préfacière, il aborde plusieurs auteurs à la fois, "s’immerge dans leurs textes respectifs, les laissant résonner entre eux".

Dominique Goy-Blanquet, EN ATTENDANT NADEAU

Du même auteur