fbpx Soror | Actes Sud Aller au contenu principal

Soror



Elle s’appelle Légion, mais elle joue toute seule : la musicienne au crâne rasé sillonne la France et l’Europe en fourgonnette pour donner des concerts dans les bars. Son nom est tatoué sur le bras de Nicola, une belle jeune femme à l’étrangeté farouche qui retrouve un soir un ancien camarade de collège avec lequel elle voudrait évoquer le passé.

Si l’histoire de Légion et Nicola était un puzzle, les pièces à assembler seraient des enfants étudiant le violon dans un château entouré de hauts murs, un frère mort trop tôt, un poète amoureux, une actrice mystérieusement disparue, un professeur de piano aux boucles angéliques, une fillette qui attend sa mère bien tard après l’école…

Dans une langue mélodique et brutale, Mathilde Janin orchestre un roman des mensonges et des angles morts pour écrire le saccage de l’enfance, les traumatismes indicibles. En confrontant des jeunes filles à la névrose et au déni d’une société qui n’aime pas les voir libres, elle invente une poétique de la mémoire fracassée, et mise sur l’antidote des amitiés extraordinaires.

mars, 2021
11.50 x 21.70 cm
pages


ISBN : 978-2-330-14893-5
Prix indicatif : 20.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Subtil roman à l’écriture elliptique, mystérieuse, envoûtante, d’où l’on émerge troublé.

L'AVENIR

Mathilde Janin ne cache rien, elle montre, elle raconte et le lecteur lit entre les lignes ce qu’elle ne tait jamais mais ne dit pas directement.

A VOIR A LIRE

Soror s'avère ainsi un magnifique et douloureux roman émancipateur, réparateur et consolateur.

L'OR DES LIVRES

L’auteure fait le récit de la féminité d’aujourd’hui et de la dernière décennie du siècle passé, elle décrypte les stratagèmes du cerveau qui camoufle pour protéger, qui oublie pour préserver, faisant saillir une folie latente.

PAMOLICO

On pense à Niki de Saint Phalle avec qui Mathilde Janin partage une espèce de rage gracieuse.

Carole Zalberg , ERNEST LE MAG

Soror n’est pas un « roman sur la pédocriminalité », mais un texte dont l’ambition est de montrer comment une personne se brise comme un violon, comment son esprit et sa parole se dispersent aux quatre vents, et ce qu’il faut d’amour, d’art et de poésie pour les rassembler.

Alain Nicolas, L'HUMANITE

Mathilde Janin raconte l’éclosion de la féminité, les traumatismes indicibles, le saccage de l’enfance. Elle nous permet de comprendre pourquoi les victimes des violences sexuelles ne sont pas audibles.

Monique Ayoun, BIBA

Du même auteur