fbpx Sémi | Actes Sud Aller au contenu principal

Sémi



Tetsuo et Fujiko Niré vivent en maison de retraite depuis que, quelques années auparavant, Fujiko a commencé à développer des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Ils ont uni leurs destins il y a plus de quarante ans, par le biais d’un mariage arrangé, ont fondé une famille et ont vécu ensemble une vie tranquille.
Quand elle se réveille ce matin-là, Fujiko ne reconnaît pas son époux. D’abord en grand désarroi, Tetsuo entreprend finalement de reconquérir celle qui le prend désormais pour un étranger auquel elle se trouverait simplement fiancée.

mai, 2021
10.00 x 19.00 cm
160 pages


ISBN : 978-2-330-15123-2
Prix indicatif : 15.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Le nouveau cycle romanesque d’Aki Shimazaki se poursuit avec Sémi, disséquant cette fois-ci le puzzle mémoriel d’une femme atteinte de la maladie d’Alzheimer (...). L'étrange authenticité du discours du fou peut susciter un sentiment de vérité, nous dit Foucault. C’est cette parole détournée qu'Aki Shimazaki restitue à Fujiko, trop longtemps murée dans les exigences du couple traditionnel japonais. Ébranlée, la structure familiale révèle ses failles dans la maison de retraite où Nobuki a délaissé ses parents, rompant avec la tradition selon laquelle il devait prendre soin de leurs vieux jours.

Camille-Elise Chuquet, LIRE / LE MAGAZINE LITTERAIRE

Aki Shimazaki écrit sur l’imperfection de toute vie, et la possibilité de la supporter. S’en dégage quelque chose comme la sensation d’un temps retrouvé. Souvent, la lecture, l’observation de la nature, la pratique de la céramique ou de l’agriculture recentrent les personnages loin du tumulte de la vie moderne. Une manière de voir qui doit peut-être à la culture bouddhiste et shintoïste, et à la campagne tranquille dans laquelle la romancière a grandi.

Gladys Marivat, LIRE / LE MAGAZINE LITTERAIRE

Aki Shimazaki multiplie les visions métaphoriques, pendant qu’un séisme intime secoue ses personnages. Elle sème la délicatesse pour faire face à la catastrophe qui risque de s’abattre à tout instant sur nos vies de funambules. C’est ainsi chaque mois de mai, date d’éclosion de ses romans d’une beauté rare, rendez-vous de première importance impossible à manquer.

Marine Landrot, TELERAMA

Avec son écriture intimiste, sobre, toute en retenue, Aki Shimazaki explore la maladie d’Alzheimer, les méandres de la vie d’un couple et la question de la paternité.

Clémence Roux, MARIE FRANCE