fbpx Manières d'être vivant | Actes Sud Aller au contenu principal

Manières d'être vivant

Sous-titre
Enquêtes sur la vie à travers nous


Alain DAMASIOPostfacier

Imaginez cette fable : une espèce fait sécession. Elle déclare que les dix millions d’autres espèces de la Terre, ses parentes, sont de la “nature”. À savoir : non pas des êtres mais des choses, non pas des acteurs mais le décor, des ressources à portée de main. Une espèce d’un côté, dix millions de l’autre, et pourtant une seule famille, un seul monde. Cette fiction est notre héritage. Sa violence a contribué aux bouleversements écologiques. C’est pourquoi nous avons une bataille culturelle à mener quant à l'importance à restituer au vivant. Ce livre entend y jeter ses forces. En partant pister les animaux sur le terrain, et les idées que nous nous faisons d’eux dans la forêt des savoirs. Peut-on apprendre à se sentir vivants, à s’aimer comme vivants ? Comment imaginer une politique des interdépendances, qui allie la cohabitation avec des altérités, à la lutte contre ce qui détruit le tissu du vivant ? Il s’agit de refaire connaissance : approcher les habitants de la Terre, humains compris, comme dix millions de manières d’être vivant.

février, 2020
11.50 x 21.70 cm
336 pages


ISBN : 978-2-330-12973-6
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?

Prix Psychologies-Fnac -

Ce nouvel humanisme décentré se développe dans une forme d’enquête originale à la frontière de la littérature, de l’éthologie et de la philosophie.

Alexandre Gefen, LE NOUVEAU MAGAZINE LITTÉRAIRE

Un livre absolument merveilleux que j’invite tout le monde à lire !

Christilla Pelle-Douël, FRANCE INTER - "GRAND BIEN VOUS FASSE"

L’analogie, la métaphore ou l’invention poétique ne s’opposent pas à la rigueur démonstrative : elles lui offrent au contraire toute leur puissance sensible.

Raphaël Nieuwjaer, ESPRIT

Philosophe de terrain, Baptiste Morizot est sans doute l’un des plus enthousiasmants de cette génération d’intellectuels qui renouent avec les pratiques naturalistes.

Il invente non seulement un nouveau cosmopolitisme, mais dessine une « cosmopolitesse », une manière singulière d’être infiniment élégant avec le vivant.

Nicolas Truong, LE MONDE

Morizot nous invite à retrouver une culture du vivant, à découvrir ce que l'on peut partager avec lui, à lui accorder des « égards » - qu'il qualifie d'« ajustés » - tenant compte de nos irréductibles différences avec chacune de ces « manières d'être vivant ». 

Bruno Corbara, ESPÈCES

En six longs textes, le philosophe Baptiste Morizot réfléchit à notre place réelle au milieu d’un grand tout appelé « la nature ». Au milieu. Pas ailleurs.

Christilla Pelle-Douel, PSYCHOLOGIES MAGAZINE

Il faudrait des pages pour retranscrire la densité et la pertinence de sa pensée. C’est sans doute pour cela qu’il écrit des livres, d’ailleurs. Le dernier, paru cet hiver: Manières d’être vivant. Trois mots pour un programme révolutionnaire. 

Philippe Chassepot, LE TEMPS

C’est l’histoire d’une espèce animale parmi tant d’autres, qui avait oublié qu’elle en était une. En nous emmenant pister les loups, découvrir les croyances animistes ou encore considérer les écosystèmes selon chaque point de vue, le philosophe Baptiste Morizot livre une réflexion poignante sur le monde animal et sur le rôle que l’être humain devrait y endosser. 

Thomas Cavaillé-Fol, SCIENCE ET VIE

Pour ceux qui aiment, le régal est garanti. Morizot parle une langue que nous devrions tous écouter. Elle n'est pas seulement magique, elle est vraie. 

Fabrice Nicolino, CHARLIE HEBDO

Baptiste Morizot écrit des livres merveilleux qui sont à la fois des récits de voyage, des traités de philosophie et des recueils de légendes. 

François Busnel, LA P'TITE LIBRAIRIE

Manières d’être vivant de Baptiste Morizot. Pas besoin d’avoir fait ses classes chez Jacques Lacan pour saisir le niveau inconscient de lecture d’un tel titre. C’est surtout un excellent livre, pas encore terminé. J’y pioche cet extrait, qui me plonge (c’est le cas de le dire, vous allez voir) dans un abîme de réflexion : ‘’l’eau salée qui coule dans nos veines n’est que la rémanence concrète de l’eau de mer des océans primordiaux… parmi nos ancêtres directs, le premier animal vivant dans la mer était une éponge’’.

Hervé Gardette, FRANCE CULTURE.FR

Un penseur vif et incandescent qui nous aide à affronter la crise écologique en cours et à venir.

Hugues Dorzee, IMAGINE DEMAIN LE MONDE

Un livre ambitieux qui interroge sur l’énigme d’être vivant.

Françoise Monier, LIRE

Voilà un ouvrage roboratif et spinoziste, plein de sel, de vie et de joie, et, ce qui ne gâte rien, superbement écrit. Ah, quel délice ! 

Jean-Luc Porquet, LE CANARD ENCHAÎNÉ

Un livre original du point de vue de l’écriture aussi. Un livre de philosophe mais un livre qui entretient des liens forts avec la littérature.

Sylvain Bourmeau, LA SUITE DANS LES IDÉES, FRANCE CULTURE

Un homme qui voue un culte à la nuance.

Il interprète la crise écologique comme une crise de notre rapport au vivant, et invite le lecteur à apprendre à se sentir vivant et à enfin aimer la nature pour la sauver.

Le loup parle en vous, absolument inouï de poésie.

Elisabeth Quin, 28', ARTE

Un livre qui regorge d’énergie.

Thibaut Sardier, AVIS CRITIQUE, FRANCE CULTURE

Une écriture qui nous entraîne.

Raphaël Bourgois, AVIS CRITIQUE, FRANCE CULTURE

Un grand plaisir de lecture, un art du récit formidable.

Catherine Portevin, AVIS CRITIQUE, FRANCE CULTURE

Une richesse de style jubilatoire : la pensée chante au rythme des hurlements des loups, les mots s'embrasent d'émotions partagées, les concepts vibrent de poésie. 

Andreina de Bei, SCIENCES ET AVENIR

Du même auteur