Le Genre intraitable | Actes Sud

Questions de société

Octobre, 2018 / 14,5 x 24,0 / 448 pages


ISBN 978-2-330-10884-7
prix indicatif : 23, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Le Genre intraitable

Politiques de la virilité dans le monde musulman

Nadia TAZI

La présence des islamistes sur la scène internationale met au jour une question taboue dans le monde musulman : celle du rôle de la virilité. En effet, la virilité y incarne un principe politique essentiel – mais un principe qui ne dit pas son nom. Elle ne renvoie pas seulement au vieux problème des rapports entre les sexes, elle est aussi au fondement du despotisme politique et social qui y sévit de longue date. Elle détermine la nature même des gouvernements, et son enracinement explique pour une large part la crise interminable que subissent les peuples musulmans.
Telle est l'hypothèse développée dans ce livre à travers une série de tableaux historiques et contemporains illustrant les débordements et les contradictions des régimes virilistes : de l'anarchie tribale de la période antéislamique jusqu'au rigorisme des wahhabites en Arabie Saoudite, en passant par les violences des grands appareils monarchiques d'autrefois, l'aventurisme guerrier et les cruautés de Saddam Hussein, l’autoritarisme du Shah puis des mollahs en Iran, le trouble des hommes ordinaires au Maghreb, en butte à la modernisation et à l’oppression. Chaque problème politique renvoie à un type de virilité et à un territoire. Et dans cette traversée des milieux et des siècles apparaissent le Bédouin du désert, les grands conquérants, le maître du sérail chez les Ottomans, le dictateur moderniste et l’islamiste dans ses variations révolutionnaires ou conservatrices. Mais l’auteure examine aussi l’homme de la Cité idéale des théologiens et des philosophes arabes, lesquels ont combattu, à l'âge classique (VIIe-XVe siècles), ces excès et les divisions qui en résultent.
Nadia Tazi lève nombre de malentendus sur le rapport des hommes à l’autre – à “l’Occident” en bloc, à la femme, ou à l’homosexuel – et renouvelle l'analyse de thèmes décisifs comme le voile, la souveraineté, le culte du chef, la lutte pour la reconnaissance et la guerre.
Ce premier ouvrage sur la virilité dans le monde musulman, vue sous l’angle politique, est le fruit d'un programme que Nadia Tazi a dirigé au Collège international de philosophie (Paris) de 2006 à 2012.

Le Genre intraitable

Le Genre intraitable

Rafik Darragi, Leaders (Tunisie)

« Nadia Tazi est certainement la femme moderne, voire la féministe affranchie de toute étiquette. A lire ces questions pertinentes qui reviennent sans cesse dans son nouveau livre Le Genre intraitable. Politiques de la virilité dans le monde musulman, elle semble ne connaître aucun dilemme. A lire et à relire.  »


Fethi Benslama, L'Obs

« Le Genre intraitable est un ouvrage qui a requis son auteure pendant 25 ans. Il en résulte aujourd’hui un essai d’ampleur tant par sa documentation que par la puissance de ses analyses. Le Genre intraitable de Nadia Tazi fait partie des livres incontournables et doublement : d’une part pour celles et ceux qui attendent une approche renouvelant le diagnostic sur le monde musulman passé et présent, et d’autre part pour les études de genre, qui trouveront ici un déplacement aux étages inférieurs et supérieurs d’une autre civilisation que l’occidentale et autrement que par des procès expéditifs.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter