Aller au contenu principal

François Sarano, réconcilier les hommes avec la vie sauvage


Pierre RABHIPréfacier

François Sarano en est convaincu : qui apprend à rencontrer la vie sauvage, qui prend le temps de se laisser apprivoiser par un cachalot, qui se montre bienveillant à l’égard du requin, aimera communiquer et partager avec les hommes et les femmes d’ici et d’ailleurs.

Plongeur professionnel et océanographe, il a pourtant commencé sa carrière près des pierres et des hommes, mais l’appel de l’océan a été plus fort, et l’amour de la plongée l’a rattrapé. Sa vie bascule un jour de 1985, quand il croise la route de Jacques-Yves Cousteau. Le voilà conseiller scientifique du commandant au bonnet rouge et chef d’expédition de la Calypso, à bord de laquelle il découvre l’océan et ses mystères pendant treize ans. Plus tard, il rejoint l’équipe de Jacques Perrin qui achève de le convaincre que le regard d’une baleine, la fulgurance des thons ou la cavalcade des dauphins en disent plus long sur la vie océanique que tous les chiffres du monde.

La vie sauvage comme source de quiétude, de sagesse et de concorde est au cœur de la philosophie et de la quête de François Sarano. Il a accepté de répondre à l’invitation de la journaliste Coralie Schaub pour une longue conversation, une plongée en eaux profondes dans ses pensées, son univers, son expérience. Un vagabondage guidé par son “étoile polaire”, son cap : réconcilier les humains avec la nature indomptée, puisque c’est au contact de celle-ci qu’Homo deviendra Sapiens et saura vivre en société, en paix.

janvier, 2020
14.00 x 19.00 cm
224 pages


ISBN : 978-2-330-13021-3
Prix indicatif : 20.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Dans ce récit, il nous emmène à la rencontre des coraux, des crocodiles de mer, des cachalots et des requins blancs. Des espèces emblématiques pour rappeler que nos océans sont fragiles et qu’il faut les protéger.

Frédérique Schneider, LA CROIX

Mêlant des réflexions quasi philosophiques à des observations plus scientifiques, François Sarano nous conduit à la volonté de préserver les océans.

Olivier Nouaillas, LA VIE

Ce long et argumenté plaidoyer pourrait n’être qu’un cri d’alerte. C’en est un. Mais c’est aussi un cri d’espoir, poussé par un homme de conviction qui a voué sa vie au monde des profondeurs.

Claude Vincent, LES ECHOS

Une magnifique réflexion scientifique et philosophique sur notre relation à l’océan.

Marie Girod, A FOND LA SCIENCE

Du même auteur