Aller au contenu principal

Baise ton prochain

Sous-titre
Une histoire souterraine du capitalisme


Cet essai résulte d’une sidération. Celle qui m’a saisi lorsque je suis tombé sur un écrit aujourd’hui oublié, Recherches sur l’origine de la vertu morale de Bernard de Mandeville. C’est en 1714, à l’aube de la première révolution industrielle, que Mandeville, philosophe et médecin, a publié ce libelle sulfureux, en complément de sa fameuse Fable des abeilles. Cet écrit est le logiciel caché du capitalisme car ses idées ont infusé toute la pensée économique libérale moderne, d’Adam Smith à Friedrich Hayek.

Fini l’amour du prochain ! Il faut confier le destin du monde aux “pires d’entre les hommes” (les pervers), ceux qui veulent toujours plus, quels que soient les moyens à employer. Eux seuls sauront faire en sorte que la richesse s’accroisse et ruisselle ensuite sur le reste des hommes. Et c’est là le véritable plan de Dieu dont il résultera un quasi-paradis sur terre. Pour ce faire, Mandeville a élaboré un art de gouverner – flatter les uns, stigmatiser les autres – qui se révélera bien plus retors et plus efficace que celui de Machiavel, parce que fondé sur l’instauration d’un nouveau régime, la libération des pulsions. On comprend pourquoi Mandeville fut de son vivant surnommé Man Devil (l’homme du Diable) et pourquoi son paradis ressemble à l’enfer.

Trois siècles plus tard, il s’avère qu’aucune autre idée n’a autant transformé le monde. Nous sommes globalement plus riches. À ceci près que le ruissellement aurait tendance à couler à l’envers : les 1 % d’individus les plus riches possèdent désormais autant que les 99 % restants. Mais on commence à comprendre le coût de ce pacte faustien : la destruction du monde. Peut-on encore obvier à ce devenir ?

octobre, 2019
13.50 x 21.50 cm
192 pages


ISBN : 978-2-330-12741-1
Prix indicatif : 18.00€


Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Les analyses de Dany-Robert Dufour font de lui un des penseurs les plus importants de notre époque.

Vincent Cheynet, La Décroissance

Un livre important sur ce que nous sommes en train de perdre, fondé sur un tropisme fondateur du capitalisme, le texte de Mandeville : “Les vices privés font la vertu publique”.

Jean-Marie Durand, FRANCE CULTURE (AVIS CRITIQUE)

Éclat de vos argumentations et modernité de vos théories.

Laure Adler, L'HEURE BLEUE (FRANCE INTER)

Ce livre est une révélation, une gifle, proposant un éclairage approfondi du capitalisme et interrogeant notre manière de remettre en question notre système. Il pousse à nous questionner sur la nature même de l´être humain, notre nature : comment remettre en cause le capitalisme si nous sommes ignorants de sa propre essence et de son origine ? Grâce à cet ouvrage, il est encore temps de le savoir.

Anaïs Luneau, L'Autre Quotidien

Un livre important sur la question de ce que nous sommes en train de perdre.

À la fois denses, précis, structurés et d’une grande clarté tant l’auteur sait accompagner son lecteur, les travaux de Dany-Robert Dufour sont indispensables à la compréhension du monde contemporain et de ses origines. Ils sont, par surcroît, écrits d’une très belle plume. 

Philosophe encore trop méconnu et pourtant tellement indispensable.

Laurent Ottavi, POLONY TV

Et si l’esprit du capitalisme n’était pas le puritanisme, mais au contraire l’hédonisme ? C’est ce qu’estime le philosophe Dany-Robert Dufour, qui perçoit dans Recherches sur l’origine de la vertu morale (1714),de Bernard Mandeville, le vrai programme du libéralisme.

Kévin Boucaud-Victoire, MARIANNE

Un livre que je viens de lire avec délices. 

Cette petite bombe cérébrale est publiée aux éditions Actes Sud, et, en à peine 180 pages très faciles à lire, elle dynamite la propagande d’un capitalisme vertueux. 

Yannick Haennel, CHARLIE HEBDO

Livre après livre, il s’emploie à démontrer, par une approche autant philosophique que psychanalytique, ce que la toute-puissance du marché et du libre-échange doit à la croyance religieuse et à sa métamorphose. 

Réda Benkirane, LE TEMPS

Du même auteur