fbpx Millénium 6 - La fille qui devait mourir | Actes Sud Aller au contenu principal

Millénium 6 - La fille qui devait mourir



C’est par la mort tragique d’un homme – retrouvé amputé de certains de ses doigts et orteils – que commence cette aventure. La victime semble être un SDF que les autorités n’arrivent pas à identifier. Le médecin légiste, Fredrika Nyman, trouve l’affaire suspecte et prend contact avec Mikael Blomkvist.

Bien malgré lui, cette histoire commence à intriguer le journaliste. Des témoins auraient entendu à plusieurs reprises le sans-abri divaguer au sujet de Johannes Forsell, le ministre de la Défense. S’agissait-il des délires d’un individu déséquilibré, ou pourrait-il y avoir un véritable lien entre les deux hommes ?

Blomkvist a besoin de l’aide de Lisbeth Salander. Mais la jeune femme reste injoignable. À l’insu de tous, Lisbeth se trouve à Moscou, où elle est partie régler ses comptes avec sa sœur Camilla. Dorénavant elle sera le chat, pas la souris.

La Fille qui devait mourir – le grand finale de David Lagercrantz dans la série Millénium – est un cocktail redoutable de scandales politiques, jeux de pouvoir à l’échelle internationale, technologies génétiques, expéditions en Himalaya et fake news venues tout droit d’usines à trolls en Russie.

août, 2019
14.50 x 24.00 cm
384 pages

Langue : suédois
Esther SERMAGE

ISBN : 978-2-330-12544-8
Prix indicatif : 23.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Toutes les bonnes choses ont une fin. Même la saga policière suédoise entamée par Stieg Larsson et poursuivie avec brio par David Lagercrantz. [...] Scandales politiques, affaires classées, manipulations génétiques et fake news, l’assemblage de ces deux trames est explosif. Du Millénium pur jus.

Hubert Artus, Le Parisien Week-End / Aujourd’hui en France Week-end

Ultime épisode de la saga, Millénium 6 est un cocktail explosif teinté de scandales politiques, de jeux de pouvoir et de haine programmée sur les réseaux sociaux.

Femme Actuelle Extra

Tous les ingrédients sont réunis pour un « finale » brûlant. Où Lisbeth Salander décide d’en finir avec son enfance, et Mikael Blomkvist avec ses démons... ou pas ? Addictif, encore et toujours. Clap de fin !

Valérie Gans, Madame Figaro

Avec Millénium 6, La fille qui devait mourir, David Lagercrantz clôt la série de Stieg Larsson de belle manière. Même si on en aurait voulu davantage.

La Nouvelle République.fr

Les aficionados de Millénium ne seront pas surpris : un suspense diabolique, des puissants qui ont bien des choses à cacher et nos deux héros sans peur mais pas sans reproche. Quel voyage dans la société suédoise, des bas-fonds jusqu'au sommet du pouvoir dépeint avec satire ! C'est finalement la technologie qui joue le deus ex machina grâce à la cyber-punk Lisbeth Salander.

Bruno d’Epenoux, Télé Z

Lagercrantz réussit son pari et met (presque) tout le monde d’accord : il est bien le digne successeur de Larsson. [...] Une fois encore, c’est pour eux, Lisbeth et Mikael, qu’il faut lire ce livre. Ils détiennent un pouvoir de séduction qui n’a, dans toute la littérature policière, pas d’équivalent.

Didier Jacob, L'Obs

On entre dans une intrigue complexe, aux ramifications mêlant la vie privée des héros à des faits du passé et un cocktail toujours d’actualité de scandales politiques, jeux de pouvoir et technologies génétiques. Un feu d’artifice.

Martine Freneuil, Le Quotidien du Médecin

En s’emparant de l’univers de Stieg Larsson, David Lagercrantz lui a donné sa patte et ses obsessions. Il a développé la figure de la soeur diabolique de Lisbeth, étoffé ses souvenirs d’enfance et scruté sa psyché. Parfois lassé par cette image de hackeuse super-puissante, il s’est demandé jusqu’où il pouvait aller sans trahir le personnage. Lisbeth, par exemple, pouvait-elle pleurer? Sur le plan formel également, l’écrivain a peu à peu imposé son style. Résultat : une écriture nerveuse, tendue, des livres moins épais, sans temps morts ni longueurs, et qui se dévorent avec un appétit sans faille.

Mireille Descombes, Le Temps

La greffe a définitivement pris, sans aucun rejet côté lecteur.

François Barrère, Midi Libre

Un épilogue réussi. Promis, c'est le dernier.

La Voix du Nord

Là où il y a gènes, trolls, espions et tatouages, il y aura du plaisir. C’est promis, du sel himalayen en prime. À suivre donc.

Cécile Lecoultre, La Tribune de Genève

Quel plaisir de retrouver notre hackeuse préférée ! Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander semblent plus vrais que nature.

David Lagercrantz termine en beauté, avec une intrigue riche qui saisit les enjeux actuels de la désinformation, et des personnages féminins cabossés mais si beaux et si vaillants.

Ilana Moryoussef, France Inter

Très efficace, aux rebondissements multiples, et avec un final qui ne devrait pas décevoir les fans.

Bernard Lehut, RTL

Comme à son habitude, David Lagercrantz ménage habilement le suspense, avec ce récit équilibré, qui reste fidèle à l'esprit de la saga tout en proposant quelques surprises et nouveautés. Juste assez pour ne pas ressentir la routine. Et donner le sentiment que Millenium s'arrête au bon moment.

Rémi Bonnet, L'Echo Républicain

Là où il y a gènes, trolls, espions et tatouages, il y aura du plaisir. C’est promis, du sel himalayen en prime. À suivre donc.

Cécile Lecoultre, 24 Heures

Un bouquet final haletant. [...] Reconnaissons la trame solide. Les événements, qui se déroulent sur un mois à peine, se suivent efficacement. [...] Oui, le scénario est soigné. Tout comme les personnages secondaires, jamais de trop, toujours nécessaires. Millenium 6, [...] offre de belles scènes d’action.

Claire Conruyt, Le Figaro Littéraire

Scandales politiques, jeux de pouvoir, technologies génétiques, expéditions en Himalaya voilà pour cet ultime cocktail explosif !

Stéphanie Lohr, Ici Paris

L’héroïne la plus affolante de la littérature suédoise, Lisbeth Salander, hackeuse, féministe, sans dieu ni maître, fait son grand retour. [...] Avec son intrigue palpitante, son art de brosser un contexte entre archives et contemporain et de recréer le couple magnétique Blomkvist- Salander, la trilogie menée par David Lagercrantz, digne héritier de Stieg Larsson, s’achève en beauté.

Julie Malaure, Le Point

Ce qui nous ramène (…) aux trois qualités de l’ouvrage. L'art de mener une intrigue palpitante, de brosser un contexte archi-contemporain, et de relier – pour notre plus grand bonheur – ce couple magnétique que forment Blomkvist et Salander. Ce qui achève en beauté la trilogie menée par le digne héritier de Stieg Larsson, David Lagercrantz.

Julie Malaure, Le Point.fr

Son nouveau livre est un véritable page-turner comme on dit, un ouvrage haletant dont il est impossible de ne pas tourner

les pages à une vitesse phénoménale dans le but d’en connaître la fin. Entre James Bond et Mission Impossible, Lagercrantz, avec la légèreté propre aux très bons faiseurs, fonce et prend le lecteur à la gorge sans le lâcher avant le feu d’artifice clôturant sa trilogie.

Thierry Coljon, Le Soir

Du même auteur