Le gardien de la Joconde | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Actes noirs

Janvier, 2019 / 14,5 x 24,0 / 448 pages

traduit de l'espagnol (Argentine) par : Amandine PY
ISBN 978-2-330-11430-5
prix indicatif : 23, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Le gardien de la Joconde

Jorge FERNANDEZ DIAZ

La mission de Rémil, vétéran de la guerre des Malouines, semble un rien frustrante : assurer la protection d’une jeune avocate espagnole envoyée à Buenos Aires pour exporter des vins vers l’Europe. Mais si l’agence officieuse des renseignements argentins a fait appel à l’un de ses plus brillants éléments, c’est que les malbecs tanniques et colorés, auxquels la belle s’intéresse, sont agrémentés d’une précieuse poudre blanche qui sait se faire très discrète.
De la mise en place du narcotrafic aux arrière-cours de l’arène politique, des sphères feutrées des nantis à l’inframonde des bidonvilles, Rémil s’engouffre dans la jungle d’un commerce sous haute tension où les services d’État peuvent travailler simultanément pour des amis et des ennemis, pour ceux qui paient et/ou menacent. Dans cet univers-là, les loyautés sont totales, les scrupules interdits : un champ d’action sur mesure pour ce mercenaire au cuir tanné, à l’intelligence et à la brutalité hors du commun. C’est pourtant compter sans les sentiments contradictoires qui peu à peu assaillent ce vétéran tenaillé entre devoir et désir…
Roman d’aventures, thriller d’espionnage et réquisitoire contre la doctrine péroniste, ce livre fondé sur des faits réels démonte les rouages d’un système de corruption solidement ancré, tout en explorant le cœur d’un héros inoubliable.

Le gardien de la Joconde

Le gardien de la Joconde

Blog Nyctalopes

« Violemment édifiant et superbement prenant.  »


Blog KLibre

« Le Gardien de la Joconde c'est avant tout une plongée dans le cloaque des liaisons incestueuses entre grands criminels, hauts fonctionnaires et forces de l'ordre. Et c'est glaçant.  »


Christian Roinat, Espaces Latinos

« Avec ce Gardien de la Joconde, Jorge Fernández Díaz, (…), veut surtout informer et dénoncer : informer le lecteur sur les nouveaux cartels des drogues, qui eux aussi savent se mondialiser, et dénoncer les rapports douteux avec le monde politique qui peut facilement céder aux sirènes financières.  »


Blog Evadez-moi

« Roman d’espionnage, roman noir, ce livre est, en plus d’être doté d’une intrigue habilement menée, une autopsie d’un pays mais aussi de tout un continent.  »


Que Tal Paris ?

« Ce roman qui fait froid dans le dos révèle les contours de la narco-politique et du crime organisé.  »


Polar et crimes

« De la mise en place du narcotrafic aux arrière-cours dc l'arène politique, des sphères feutrées des nantis à l'inframonde des bidonvilles. Rémil s'engouffre dans la jungle d'un commerce sous haute tension où les services d'État peuvent travailler simultanément pour des amis el des ennemis, pour ceux qui paient et/ou menacent.  »


Karen Lajon, Le Journal du Dimanche.fr

« Polar mené en mode Jason Bourne à la sauce caliente argentine, (…). L'ancien journaliste d'investigation a puisé dans ses archives personnelles et monté une sacrée histoire de narcos, sexe et trahison sur fond de politique locale ultra véreuse, qui nous fait découvrir un pays sérieusement en train de se "mexicaniser".  »


Thierry Coljon, Le Soir

« L'Argentine se révèle ici sous un angle bien noir, celui d'une corruption généralisée n'ayant rien à envier aux cartels colombiens ou mexicains. Ce qui ne veut pas dire que la belle Nuria nous révélera tous ses secrets.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter