Mon couronnement | Actes Sud
Accueil > Référence > Littérature
Actes Sud Littérature
Domaine français

Janvier, 2010 / 10,0 x 19,0 / 112 pages


ISBN 978-2-7427-8803-3
prix indicatif : 13, 20€

prix SGDL - 2010
prix Lilas - 2010

Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Mon couronnement

Véronique BIZOT

Décoré à son insu pour une importante découverte qu’il a oubliée depuis longtemps, un scientifique à la retraite voit soudain son salon envahi d’admirateurs et de journalistes venus le féliciter, mettant à mal son intime désordre. Sa femme de ménage, ultime rempart contre l’impudeur du monde, lui cuisine des lentilles.
Et tandis qu’irrémédiablement l’heure des honneurs se rapproche, le passé fait de même. D’une visite impromptue (et ratée) à un vieil ami perdu de vue en réminiscences familiales semblables à d’étranges phénomènes gazeux, notre homme explore sa solitude avec une impavide bien qu’inquiète curiosité.
Avec l’humour légèrement amer, la tendresse étonnée et la noirceur singulière qui caractérisent ses nouvelles, Véronique Bizot poursuit dans ce premier roman son observation sans concession des effets secondaires de l’absurdité de nos vies, déshabillant la logique du désespoir jusqu’aux os. Et impose, comme une étonnante évidence, un univers à la fois déroutant et délectable.
Véronique Bizot est l’auteur de deux recueils de nouvelles Les Sangliers (Stock, 2005) et Les Jardiniers (Actes Sud, 2008). Mon couronnement est son premier roman.

Mon couronnement

Mon couronnement

Le Figaro littéraire

« Cruel et drôle. Voilà une miniature romanesque de cent pages dont le pessimisme est tonifiant.  »


L'Express

« Sa finesse et son style juste font de ce tout petit ouvrage un très grand livre.  »


Le Monde des livres

« Rarement le désespoir a été décrit avec une telle jubilation. Il faut se méfier du mot chef d’oeuvre, mais il y a de cela dans ce premier roman qui amorce une carrière d’écrivain aux dons multiples.  »


Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire

« Cruel et drôle. Voilà une miniature romanesque de cent pages dont le pessimisme est tonifiant.  »


Christophe Donner, Le Monde magazine

« Méfions-nous de la nécessité en littérature, cette cousine envahissante du sentimentalisme a fait son temps. Optons désormais pour la futilité, elle recèle des chefs-d’œuvre. Du moins, Mon couronnement de Véronique Bizot en est un. Petit, léger, fin. Avec une charge d’humour qui déclenche par moment la franche rigolade.  »


Paris Match

« Par la grâce de son écriture ample et maîtrisée, Véronique Bizot nous invite à partager sa vision joyeusement pessimiste de la condition humaine.  »


Chloé Brendlé, Le Matricule des anges

« Mon couronnement n’est pas seulement un tombeau littéraire que se creuserait un homme à l’heure de faire le décompte des regrets. Il s’agit autant de tirer avec une éclatante simplicité la ligne claire de la solitude, que de faire un « «arrêt sur images » dans la course folle au bonheur et à l’efficacité, que tentent d’imposer la société à ses individus et l’Etat à ses chercheurs…  »


Gérard Pussey, Elle

« Véronique Bizot est une écrivaine rare qui nous donne avec parcimonie des livres malins, drôles, cyniques, dérangeants, affûtés comme des lames. Ils vous restent durablement fichés dans le cœur.  »


Marine Landrot, Télérama

« C’est un tout petit livre que Véronique Bizot signe ici et pourtant cet opuscule a de quoi apaiser nos temps troublés.  »


Arnaud Schwartz, La Croix

« Dans un style brillant, Véronique Bizot signe un premier roman d’une ironie sombre, méditation désenchantée sur l’existence.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter