Frédégonde Reine | Actes Sud
[Actes Sud] Littérature
Hors collection

Octobre 2014 / 14,5 x 24,0 / 608 pages


ISBN 978-2-330-03650-8
prix indicatif : 23, 80€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Frédégonde Reine

Nouveaux récits des temps mérovingiens

Charlotte FEFFER

L’intrigue, qui se déroule en Gaule pendant les guerres civiles des fils de Chlothaire Ier (vie siècle), s’attache au souvenir de l’un d’entre eux, Chilpéric, mais surtout à celui de sa troisième épouse, la reine Frédégonde, personnalité très controversée. Les péripéties politiques des jeunes royaumes barbares de l’ancienne partie occidentale de l’Empire romain fournissent la toile de fond mouvementée de ce qui fut l’intégration réussie des princes francs et de leur peuple dans une population majoritairement gallo-romaine.
Le récit alterne les voix de deux narrateurs âgés, issus de nations et de cultures différentes : Flavia, Romaine, jadis esclave, a été la confidente de Frédégonde tout au long de sa vie. Gundbald, Franc d’une lignée princière d’outre-Rhin, a été l’un des proches du roi Chilpéric. Tous deux ont mené une existence tumultueuse au service de leurs souverains respectifs. Flavia, retirée dans un monastère, rassemble ses souvenirs pour bâtir des annales devant servir à l’élaboration d’une chronique des règnes conjugués de Chilpéric et Frédégonde. Quant à Gundbald, installé à Cologne dans sa famille, il narre à son arrière-petit-fils Sigulf l’histoire de sa vie.
Derrière les artifices propres au genre – personnages historiques et imaginaires mêlés dont la psychologie a été travaillée au regard de la période, action, amours passionnées et suspense –, ce grand péplum romanesque propose une représentation particulièrement fidèle de cette époque en pleine mutation civile et religieuse, souvent très mal connue bien que haute en couleur.
Ainsi, après avoir été traitée d’affreuse et sanglante mégère dans les manuels scolaires et les encyclopédies, de sorcière ou d’hétaïre dans de nombreux récits modernes, se dévoile Frédégonde, amante, épouse, mère, reine, femme de pouvoir ayant transmis le pouvoir, telle qu’entre les lignes de son ennemi et contemporain, l’évêque Grégoire de Tours, elle apparaît pourtant indubitablement.



Frédéric Wittner, Histoires et images médiévales

« C’est un roman admirable et inattendu que nous livre ici Laure-Charlotte Feffer. Un ouvrage qui allie, chose très rare, le talent de l’historien à celui du romancier. On est engloutis, hypnotisés, par ce plongeon dans le VI° siècle. Il y a comme quelque chose des Mémoires d’Hadrien dans ce roman. Cela fait vraiment du bien de relire, enfin, un roman historique !  »


Franck Ferrand, Europe 1

« Ça pourrait faire le plus excellent des romans pour les vacances de fin d’année.  »


Jean-Guy Soumy, Le Populaire du Centre

« Roman hors-norme, dont les 560 pages serrées possèdent quelque chose du grand-œuvre. Livre fascinant par son érudition et le dépaysement que procure sa lecture. La qualité des sources historiques de Frédégonde reine se révèle d'un niveau exceptionnel. Ici, c'est peut-être le parti pris de réhabilitation de Frédégonde, présentée sous les traits "d'affreuse mégère dans les manuels scolaires" qui donne vie à tant de connaissances. L'entreprise est une réussite. Non, vraiment, ni les personnages si les décors de ce roman singulier ne sont en carton pâte.  »



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter