Rond-Point n°6 | Actes Sud
Actes Sud Théâtre
Revue du Rond Point

Janvier, 2004 / 15 x 20,5 / 80 pages


ISBN 978-2-7427-4618-7
prix indicatif : 10, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Rond-Point n°6

COLLECTIF




Dub, Dubi, Dubillard, il n’y en a que pour Dubillard



“Je n’ai pas écrit sur le comique, ce n’est pas la peine, je l’ai fait.” Roland Dubillard.
Nous saisissons l’occasion du festival Dubillard au théâtre du Rond-Point à Paris, en mars et avril 2004, pour vous présenter ce grand poète comique tel qu’il est aujourd’hui : âgé de quatre-vingts ans, grand-père entouré, féru de poésie. Oui, Roland Dubillard a connu son heure de gloire dans les années soixante-dix avec ses fameux sketches à deux voies, drôles et décalés, les Diablogues, mais il a aussi été comédien, nouvelliste, essayiste, scénariste, metteur en scène, psychothérapeute… et, avant tout, écrivain de théâtre. Dans son entretien avec Charlotte Escamez, Dubillard revient sur ces différentes époques, évoque des souvenirs personnels. Son œuvre est passée au crible par des spécialistes, François Regnault analyse finement les ressorts de son théâtre absurde (… Où boivent les vaches), Charlotte Escamez ceux d’une poésie qui dénote et qui détone (La Boîte à outils), Patrice Delbourg ceux, plus intimes, de ses journaux (Carnets en marge). Ses proches s’expriment : sa femme, Maria Machado, ses admirateurs, Robin Wilkinson, Rémo Forlani (interrogé par Natacha Michel), ses passeurs, Caterina Gozzi, qui met en scène Les Crabes. Quant à Dubillard, il nous offre une petite “leçon de pratique théâtrale” ainsi qu’un extrait inédit d’Astoire. Ce numéro pour découvrir – ou redécouvrir – un auteur contemporain majeur.
Coup de projecteur aussi sur deux écrivains de langue anglaise, Daniel Keene, australien, auteur de Cinq Hommes, et Gregory Burke, écossais, auteur de Gagarin Way, ou le théâtre politique à l’œuvre dans deux fictions. Retrouvez aussi nos rendez-vous de chroniques littéraires et fictions corrosives (Philippe Forest,, etc.) Et comme toujours, François Rollin a quelque chose à dire, cette fois à l’occasion du 600e numéro d’une revue théâtrale…
Avec des photographies de “Dubillard intime”, par Fabrice Guyot.


“Si je suis tout seul à ne pas être un con, le plus con, c’est moi.”
“Je suis entré dans le monde pour le rendre provisoire.”

Roland Dubillard


 
SOMMAIRE N°6
Editorial, par Jean-Michel Ribes
Ecrivain de théâtre
Roland Dubillard en marge
Ouverture, “Je fais collection de moi. Pour les amateurs.”, par Robin Wilkinson
1. Dubillard, orfèvre en matière artistique, par Charlotte Escamez
2. Photo de famille. Entretien de Roland Dubillard avec Charlotte Escamez
3. La chanson de Roland. Portrait, par Patrice Delbourg
4. Commencements Dubillard, années 1945.
Entretien de Remo Forlani avec Natacha Michel
5. Dubillard présocratique “Eau et mots mêlés”, par François Regnault
6. Le maître et l’interprète, par Roland Dubillard et Maria Machado
7. Notes de travail sur la mise en scène des Crabes, Caterina Gozzi
8. Une poésie qui dénote et qui détone, par Charlotte Escamez
Le Professeur Rollin a toujours quelque chose à dire
François Rollin
Les coups de cœur du comité de lecture
Auteurs / Auteurs
Daniel Keene par Emmanuelle Marie
A l’italienne
Il était deux fois l’Histoire
Philippe Forest
Le théâtre vu par…
Dessin de Jean-Michel Ribes
Inédit
“La Nuit et le Réveil”, extrait de Astoire, 1977
Roland Dubillard
Photographies
Dubillard intime, par Fabrice Guyot




Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter