Aller au contenu principal

La Femme qui tremble (Babel)

Sous-titre
Une histoire de mes nerfs



Soudain victime, en 2005, à l’occasion d’une évocation en public de son père récemment disparu, d’une irrépressible crise de tremblements qui n’affecte cependant ni son raisonnement ni sa faculté de s’exprimer, Siri Hustvedt, constatant la récurrence du phénomène, se met en demeure d’affronter cette expérience de dissociation en allant à la rencontre de cette “femme qui tremble” en forme de Döppelganger qui semble avoir élu domicile en elle.

Convoquant les avancées de la neurobiologie et de la recherche en matière de psychiatrie aussi bien que les oeuvres littéraires et sa propre expérience d’écrivain, la romancière se livre alors à un examen systématique de certains états-limites afin de prendre la mesure la plus exacte possible de la nature des “gouffres” invisibles qui hantent, fragilisent ou configurent nos existences.

Aussi ambitieuse que rigoureuse, cette approche inédite et personnelle de l’histoire des pathologies mentales s’élabore au fil d’une réflexion qui transcende la cartographie académique de la souffrance et de l’angoisse pour aborder sans détour les rapports de la maladie avec le geste créateur.

janvier, 2013
11.00 x 17.60 cm
288 pages

Langue : anglais (États-Unis)
Christine LE BOEUF

ISBN : 978-2-330-01447-6
Prix indicatif : 8.00€
Babel n° 1151



Où trouver ce livre ?