Aller au contenu principal

Etre sans destin


De son arrestation, à Budapest, à la libération du camp, un adolescent a vécu le cauchemar d’un temps arrêté et répétitif, victime tant de l’horreur concentrationnaire que de l’instinct de survie qui lui fi t composer avec l’inacceptable. Parole inaudible avant que ce livre ne la vienne proférer dans toute sa force et ne pose la question de savoir ce qu’il advient, quand l’homme est privé de tout destin, de son humanité.
Imre Kertész ne veut ni témoigner ni “penser” son expérience mais recréer le monde des camps, au fi l d’une impitoyable reconstitution immédiate dont la fi ction pouvait seule supporter le poids de douleur. Cette oeuvre dont l’élaboration a requis un inimaginable travail de distanciation et de mémoire dérangera tout autant ceux qui refusent encore de voir en face le fonctionnement du totalitarisme que ceux qui entretiennent le mythe d’un univers concentrationnaire manichéen.

Imre Kertész est né en 1929 dans une famille juive de Budapest. Il est déporté à Auschwitz en 1944 et libéré du camp de Buchenwald en 1945. Depuis 1953, il se consacre à l’écriture et à la traduction. Ecrivain de l’ombre pendant plus de quarante ans, Imre Kertész a reçu le prix Nobel de littérature en 2002. Son oeuvre est publiée en France par Actes Sud.


« Pour toutes ses raisons, un livre à lire absolumment. »

[blog] pan-OR-amiques

septembre, 2009
11.00 x 17.60 cm
368 pages

Langue : hongrois
Charles ZAREMBA

ISBN : 978-2-7427-8489-9
Prix indicatif : 8.70€
Babel n° 973



Où trouver ce livre ?