Valle Inclan, un espagnol de la rupture | Actes Sud
Actes Sud Papiers
Hors collection

Juillet, 1991 / 15,0 x 20,5 / 168 pages


ISBN 978-2-8694-3320-5
prix indicatif : 14, 30€

Genre


Où trouver ce livre ?
|

Valle Inclan, un espagnol de la rupture

Eliane LAVAUD
Jean-marie LAVAUD

"L’homme que vous avez devant les yeux, visage espagnol et quevedesque, chevelure noire et longue barbe, c’est moi : Don Ramón Maria del Valle-Inclán."
Ainsi commence l’autobiographie que Valle-Inclán publie en 1903 dans une revue madrilène : la suite est totalement mythique, destinée essentiellement à "épater le bourgeois" : "J’ai été frère convers dans un couvent de chartreux et soldat sur les terres de la Nouvelle Espagne. (…) En pleine jeunesse, pour mettre fin à des amours malheureuses, je m’embarquai pour le Mexique sur La Dalila, une frégate qui, au voyage suivant, fit naufrage sur les côtes du Yucatán. (…) A bord de La Dalila, je m’en souviens avec orgueil, j’assassinai sir Roberto Yones. Ce fut une vengeance digne de Benvenuto Cellini"… La réalité est plutôt différente…
Nouvelliste, romancier, poète, homme de théâtre, Valle-Inclán n’entre dans un moule que pour mieux le briser, innovant sans cesse dans un effort continu de création. Auteur du premier roman de la dictature avec Tirano Banderas dont s’inspirèrent les romanciers latino-américains, Valle-Inclán est aussi le créateur d’un théâtre moderne avec l’esperpento.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter