La vie bien qu'elle soit courte suivi de Le Bus | Actes Sud
Actes Sud Papiers
Hors collection

Avril, 1991 / 15,0 x 20,5 / 118 pages

traduit du bulgare par : Catherine LÉPRONT, Andrée COCONIER
ISBN 978-2-8694-3305-2
prix indicatif : 15, 50€

Genre


Où trouver ce livre ?
|

La vie bien qu'elle soit courte suivi de Le Bus

Stanislav STRATIEV

Et même si on commence par rire devant la situation ridicule dans laquelle se trouve l’Architecte (dans la vie bien qu’elle soit courte) ou les passagers du bus (dans le Bus), au fur et à mesure que les tableaux se déroulent le rire est remplacé par la perplexité. L’univers décrit n’a plus aucun rapport avec nos idées traditionnelles sur la normalité de l’homme et de la société. C’est un monde insupportable, échoué, paralysé, où rien ne fonctionne que les tics de l’aliénation.
Si le théâtre de l’absurde s’appuyait sur une convention dramatique qui nous assurait une distance assez confortable avec la réalité, la satire que nous propose Stanislav Stratiev est une prise de contact en direct avec l’absurde.
MATEI VISNIEC

La vie bien qu'elle soit courte suivi de Le Bus

La vie bien qu'elle soit courte suivi de Le Bus
Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter