La Disparition de Karen Carpenter | Actes Sud
Actes Sud Beaux Arts
Actes Sud Rocks

Septembre, 2017 / 14,0 x 19,0 / 132 pages


ISBN 978-2-330-08129-4
prix indicatif : 15, 00€


Où trouver ce livre ?
|

La Disparition de Karen Carpenter

Clovis GOUX
Simon LIBERATI - Préfacier

Durant les années 1970, The Carpenters est le groupe le plus populaire aux États-Unis. Un immense succès (100 millions de disques vendus) qui s'explique par l’alchimie unique entre ses deux membres fondateurs, Richard et Karen Carpenter, un frère et une sœur. Ces deux enfants de la classe moyenne imposent un retour à l'ordre musical après la révolution psychédélique, avec des hits aussi romantiques que réactionnaires, tels Close to youWe’ve Only Just Begun ou Rainy Days and Mondays. Mais derrière cette success story se cache une tragédie. La Disparition de Karen Carpenter raconte cette histoire, nous amenant à porter un regard de côté sur les grands phénomènes socio-culturels qui marquèrent l'Amérique de l'époque.

La Disparition de Karen Carpenter

La Disparition de Karen Carpenter

French Godgiven, Addict Culture

« Curieux et passionnant essai.  »


Faustine Kopiejwski, CHEEK

« Dans un ouvrage passionnant, le journaliste Clovis Goux prend comme prétexte la vie de Karen Carpenter, rock star au destin tragique, pour mettre le sujet de l’anorexie sur le devant de la scène.  »


Floriane Delcourt, SLATE

« Le journaliste dépeint un tableau de la société américaine des années 1960 et 1970 où les destinées ont le parfum de crépuscule anticipé.  »


GRAZIA

« À la fois merveille d’essai pop et exploration du mal en Amérique.  »


Tamara Bongard, La Liberté

« Le portrait de toute une époque.  »


Coup de cœur de Sébastien Minustru, RTBF

« Un livre sur le danger toxique de l’hypocrisie. J’ai adoré ce livre !  »


Bernard Roisin, Focus Vif

« Un passionnant essai.  »


Interview croisée de Clovis Goux et Simon Libérait par Lelo Jimmy Batista, Noisey / VICE

« L'auteur se livre à une radioscopie de la Californie et de l'Amérique de années 60, à la fois minutieuse et parfaitement resserrée, dans laquelle le parcours tragique de la jeune chanteuse (elle mourra à 32 ans) s'insère à la perfection. Clovis Goux a ce qui manque à 98 % des auteurs de ces horribles bouquins : du style.  »


Faustine Kopiejwski, Cheek Magazine

« Dans un ouvrage passionnant, le journaliste Clovis Goux prend comme prétexte la vie de Karen Carpenter, rock star au destin tragique, pour mettre le sujet de l’anorexie sur le devant de la scène.  »


Sandrine Poissonnier, Le Progrès

« Ce texte brillant et émouvant fait redécouvrir celle qui fut « l’une des plus grandes chanteuses de l’histoire », selon Paul McCartney.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter