Fouilles à Marseille | Actes Sud
Errance
BiAMA

Juillet, 2011 / 22,0 x 28,0 / 448 pages
Coédition Centre Camille Jullian


ISBN 978-2-87772-461-6
prix indicatif : 39, 60€


Où trouver ce livre ?
|

Fouilles à Marseille

la ville médiévale et moderne

Marc BOUIRON - Directeur D'ouvrage

FOUILLES À MARSEILLE
LA VILLE MÉDIÉVALE ET MODERNE
Sous la direction de Marc Bouiron, Françoise Paone, Bernard Sillano, Colette Castrucci
et Nadine Scherrer
Les fouilles archéologiques conduites dans le centre de Marseille depuis quelques décennies ont transformé
notre connaissance de la ville. Longtemps focalisée sur la période grecque, première ville de France oblige,
l’attention des archéologues s’est portée également sur des vestiges plus récents à partir du début des années 1990, alors que se multipliaient les opérations d’aménagement soit en limite de la ville antique et médiévale, soit au coeur même de celle-ci. Ainsi, de la place Villeneuve-Bargemon à la bibliothèque de l’Alcazar ou au Tunnel de la Major, ce sont autant de lieux de découvertes qui retracent l’histoire de Marseille depuis le début du Moyen Âge jusqu’à la Révolution Française.
Après dix ans de réfl exion, alimentée par de nombreux articles, une exposition et des échanges croisés sur Marseille médiévale et moderne, les auteurs de ce volume ont souhaité restituer l’histoire de ce port majeur de la Méditerranée qu’est Marseille à un public aussi bien spécialisé que simplement désireux de mieux connaître cette ville. Le lecteur pourra ainsi comprendre comment des vestiges archéologiques, soigneusement sortis de leur gangue de terre par des archéologues professionnels, attestent des heurs et malheurs d’une cité qui croît au rythme du développement de l’activité portuaire.
A côté des archéologues, la contribution des historiens et des archivistes à cette redécouverte de Marseille
est importante. Elle témoigne de la nécessité de multiplier les regards sur des périodes que l’on croît connaître parce que plus proches de nous. L’ancrage que donne la matérialité des vestiges permet de mieux comprendre les références topographiques des textes d’archives écrits à une époque où l’évidence des lieux pour leurs contemporains fait ressortir notre propre ignorance.
Abondamment illustré, ce volume met en valeur également le développement d’une archéologie des Temps Modernes à côté de celle, déjà acceptée, du Moyen Âge. C’est le développement de l’archéologie dite “de sauvetage” puis “préventive” qui a incité à traiter de façon égale tous les vestiges, quelle que
soit leur période. Et là encore la confrontation avec les textes, en particulier dans le domaine de la construction, montre tout l’intérêt de cette approche pour la connaissance de nos racines.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter