fbpx Madame Hayat | Actes Sud Aller au contenu principal

Madame Hayat



Faz?l, le jeune narrateur de ce livre, part faire des études de lettres loin de chez lui. Devenu boursier après le décès de son père, il loue une chambre dans une modeste pension, un lieu fané où se côtoient des êtres inoubliables à la gravité poétique, qui tentent de passer entre les mailles du filet d’une ville habitée de présences menaçantes.
Au quotidien, Faz?l gagne sa vie en tant que figurant dans une émission de télévision, et c’est en ces lieux de fictions qu’il remarque une femme voluptueuse, vif-argent, qui pourrait être sa mère. Parenthèse exaltante, Faz?l tombe éperdument amoureux de cette Madame Hayat qui l’entraîne comme au-delà de lui-même. Quelques jours plus tard, il fait la connaissance de la jeune S?la. Double bonheur, double initiation, double regard sur la magie d’une vie.
L’analyse tout en finesse du sentiment amoureux trouve en ce livre de singuliers échos. Le personnage de Madame Hayat, solaire, et celui de Faz?l, plus littéraire, plus engagé, convoquent les subtiles métaphores d’une aspiration à la liberté absolue dans un pays qui se referme autour d’eux sans jamais les atteindre.
Pour celui qui se souvient que ce livre a été écrit en prison, l’émotion est profonde.

septembre, 2021
11.50 x 21.70 cm
272 pages

Julien LAPEYRE DE CABANES

ISBN : 978-2-330-15453-0
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Transfuge du meilleur roman européen -

Roman engagé, essai de philosophie morale, charge politique à l’hostilité non déguisée contre le régime en place, sa police, sa justice, Madame Hayat est d’abord un roman d’amour. 

Altan joue, dans ce merveilleux roman, de toutes les cordes de l’amour, avec cet instrument mélancolique qu’il maîtrise comme nul autre, ce style simple et subtil qui, en prison, l’aura peut-être sauvé du désespoir et du renoncement. 

Didier Jacob, L'OBS

Le livre est une très belle méditation sur la peur, la perte, la lucidité.

Claire Devarrieux, LIBÉRATION

Ahmet Altan a écrit ce roman de la démesure, fou de sensualité, autour d’une liaison entre un jeune figurant et une femme mûre, voluptueuse et insaisissable. Une ode à la liberté sous toutes ses facettes. 

LES INROCKS

Ne passez pas à côté de ce roman d’amour et de résistance, véritable bijou de littérature, tant il est enchanteur, alors même qu’il se fait le témoin d’une situation politique dramatique. 

PAGE DES LIBRAIRES

Une analyse des relations amoureuses, avec en fond la puissance de la littérature.

BILBIOTECA

En mettant en scène un homme tiraillé entre deux femmes, l’écrivain Ahmet Altan célèbre l’amour, la sensualité et la littérature. 

Kerenn Elkaïm, LIVRES HEBDO

Ce livre est admirable à tous égards. (…)

Ce magnifique roman qu’on devine interdit en Turquie, opère mieux qu’un pamphlet contre la raideur d’une idéologie qui fustige une société ouverte à toutes ses appartenances. Il démontre par l’exemple que la beauté bouscule les certitudes, que des mélanges et des rencontres jaillissent l’intérêt fécond, la fraternisation et les métissages porteurs. Et que, par-dessus tout, il faut sauvegarder la fiction qui ose, met en présence les contraires, convoque l’imaginaire et révèle l’inaudible. 

L'ECHO

Ce livre a été lu avec admiration devant la grande poésie qui s’en dégage, doublée d’un parfum de tristesse.

20 MINUTES

Son roman, avec le beau personnage de Madame Hayat, donne une leçon de vie comme un doigt d’honneur à la dictature et à la peur. C’est l’honneur de la littérature.

Guy Duplat, ARTS LIBRES / LA LIBRE BELGIQUE

On est comme envoûté par ce roman d’apprentissage aussi subtil que poétique, un livre d’autant plus précieux qu’il a été écrit en prison par un des plus grands romanciers turcs.

BIBA

Un roman puissant sur l’apprentissage de la liberté.

ARTE, Journal TV

L’écrivain signe aujourd’hui son plus beau roman, un hymne à la liberté.

A l'arrière-plan de Madame Hayat, qui narre la passion entre un étudiant fou de littérature et une femme mûre et sensuelle, il y’a une Istanbul crépusculaire où les amoureux des livres ont disparu et où des milices d’islamistes bastonnent tous ceux qui ne font pas comme eux. 

Marc Sémo, LE MONDE DES LIVRES

Le roman que nous pouvons lire aujourd’hui a sans doute été écrit durant cet emprisonnement - et la réussite n’en est alors que plus éclatante.

Voix forte venue d’une Turquie bâillonnée, l’écrivain nous offre un riche roman d’apprentissage, éducation sentimentale et politique cruelle. 

Thierry Cécille, LE MATRICULE DES ANGES

Du même auteur