Aller au contenu principal

Traversée



Au début des années 1980, une jeune fille est admise en classe d’hypokhâgne au lycée Henri-IV. Dans ce lieu prestigieux, elle imagine se consacrer à sa pas­sion pour la littérature. Mais après une année faite de découvertes, d’éblouissements mais aussi d’épreuves, la confiance s’amenuise et l’apprentissage du savoir ne parvient plus à répondre à son attente.
C’est alors que s’offrent à elle un autre chemin et une rencontre décisive qui, de sa propre identité juive, vont la mener vers la Torah, dans l’intuition que l’art et la beauté, le sens et la vérité un peu insaisissables au cours de ses années d’études pourraient lui être rendus à travers l’héritage spirituel de ses ancêtres, la recherche essentielle.
Sur quelle origine fondatrice, sur quelle pensée incar­née peut-on bâtir son existence ? Le texte sacré peut-il guider cette jeune fille dans son questionnement, par l’accomplissement de l’écriture ?
Largement autobiographique, le roman de Rivka Nadel fait surgir des interrogations aux perspectives fondamentales.


Rivka Nadel vit à Strasbourg. Ce livre est son premier roman.

mars, 2022
11.50 x 21.70 cm
208 pages


ISBN : 978-2-330-16402-7
Prix indicatif : 19.50€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Rivka Nadel creuse le sillon de son identité juive. Elle signe un roman miroir où cohabitent pudeur et dévoilement.

Serge Hartmann, LES DERNIÈRES NOUVELLES D'ALSACE

On parle beaucoup d’enseignement dans les médias et moins dans les romans. D’où l’intérêt de cette traversée écrite à la première personne d’un féminin touchant de détermination, de romantisme et d’ardeur.

Élisabeth Barillé, LE FIGARO MAGAZINE

Traversée frappe par son style d’écriture plus encore que par son propos. Les figures ayant peuplé la vie de la narratrice, y sont à demi effacées. Comme si le travail de la mémoire effectué par l’autrice collait désormais à leur peau, leur conférant une nature plus onirique que réelle.

Nicolas Weill, LE MONDE DES LIVRES

On suit l’auteure avec bonheur dans les chemins de sagesse qui sont les siens. Ils nous disent quelque chose de nous que nous cherchons aussi.

La poésie est à fleur de page et de cœur. Cette traversée est une réussite.

Blog d'Élise Fischer, LILI AU FIL DES PAGES

Un roman très touchant. Le style des premiers chapitres, qui racontent les débuts à Henri IV puis les désillusions, libère une narration primesautière à la ligne déliée et sportive où perce la conscience d’une histoire juive égarée. La rencontre avec « l’étudiant talmudique » entame la deuxième partie du livre consacrée au cheminement « tissé avec la Loi révélée ». Si le récit, érudit, délicat, jamais narcissique, y est devenu serein, il conserve la cinétique des jeunes années et traduit le « tourbillon d’une vie ».

Carol Binder, ACTUALITÉ JUIVE

Du même auteur