Platine | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Domaine français

Mai, 2018 / 10,0 x 19,0 / 192 pages


ISBN 978-2-330-10413-9
prix indicatif : 16, 50€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Platine

Régine DETAMBEL

Platine est l’histoire d’Harlean Carpenter, dite Jean Har­low, l’actrice aux seins parfaits, la “Bombe” à la chevelure sans pareille, l’inspiratrice de Marilyn Monroe, premier sex-symbol du cinéma, qui tourna une vingtaine de films en à peine vingt-six ans d’existence, étoile montante fau­chée en pleine gloire par la maladie, et constamment au cœur de scandales.
Son emprisonnement, sa vie durant, dans une effrayante relation fusionnelle à sa mère, adepte de la Science chré­tienne, les exactions dont elle fut victime de la part d’un beau-père mi-incestueux mi-proxénète ne furent pas les seules aberrations de sa courte existence, ballottée d’af­faires de mœurs en coups et blessures, des bras du richis­sime Howard Hughes à ceux de Clark Gable, son dernier partenaire sur le tournage de Saratoga, en 1937.
Une vie de star ou l’effroyable jeunesse d’une belle femme trop convoitée qui voulait tenter de s’aimer et jouir de son propre corps malgré les diktats des maquilleurs et le feu des projecteurs qui lui crevassait la peau.
À travers le destin de cette comédienne broyée, comme des centaines d’autres, par les nababs des majors, et dont on ne cessa de dire, durant la cérémonie funéraire, qu’elle était aussi belle morte que vivante, Régine Detambel grave au scalpel l’impitoyable et flamboyant blason de l’oppression des femmes.

Platine

Platine

Nicolas Naizy, Trends-Tendances (Belgique)

« […] Platine analyse dans une langue simple […] ce qui fascine chez ces « blondes » des heures fastes de Hollywood aux destins tragiques.  »


Sandra Benedetti, L’Express

« Régine Detambel palpe et ausculte cette chair crucifiée, cette peau de neige brûlée par les éclairagistes, narration en avalanche qui emporte sur son passage balbutiements de l'usine à rêves, William Faulkner, Charles Lindberg, grande dépression, arrivée du Technicolor. Pages effervescentes, phosphorescentes. Le scintillement éphémère de Jean Harlow fascine l'auteure, qui lustre sa courte vie avec une imagination éblouie.  »


Ilan Ferry, Lire

« Mais au-delà de son caractère sulfureux, Platine décrit aussi un combat : celui d'une femme désirant reprendre le contrôle de son corps, accaparé par les studios et par des hommes qui n'auront de cesse de vouloir le remodeler, se l'approprier pour mieux en faire l'objet et non le sujet de leurs convoitises. À travers Jean Harlow, l'auteure dépeint également une société machiste, obsédée par l'image et encore hantée par la crise de 1929. L'empathie face au désir ou l'étrange imbrication de ces deux sentiments, voilà ce qui donne toute sa force à ce portrait charnel, farouchement féministe, mais qui ne cède jamais aux sirènes du discours pur.  »


Sandrine Poissonnier, Paris Normandie

« Portée par une écriture incandescente, Régine Detambel réussit un portrait organique de cette star magnétique […].  »


Isabelle Spaak, Le Figaro Littéraire

« Comme si elle se jetait, et nous avec elle, dans la course folle d’une trop courte existence, Régine Detambel ne relâche jamais la bride d’un récit cavalcade qui ne force pas un instant le trait. Un roman très tendre, très doux.  »


Bertrand Leclair, Le Monde des livres

« Roman bref, tout entier tendu vers sa cible, Platine file comme une flèche dont le trajet dépend uniquement de la confiance que l’archer est capable de mettre dans un geste mêlant science et instinct. A travers le destin d’une actrice livrée en pâture à un public prétendant l’aduler, l’oppression du corps féminin est bien cette cible que la flèche lancée aux premières pages visait, filant à toute allure à travers l’âge d’or hollywoodien. Et dont le trajet siffle d’autant plus puissamment que le livre, sans doute fortuitement, paraît dans les tourbillons, persistants de l’affaire Harvey Weinstein, à l’autre bout d’une seule histoire du cinéma américain.  »


Léonard Billot, Les Inrockuptibles

« Alors que l'industrie du cinéma commence tout juste son tardif processus de moralisation, le texte de Régine Detambel résonne bien plus puissamment qu'une simple biographie. II est, lui aussi, un manifeste politique, contemporain, salvateur.  »


Adeline Fleury, Le Parisien Week-end

« Un ouvrage passionnant.  »


Brigitte Aubonnet, Encres vagabondes

« Ce roman retrace l’histoire du cinéma, avec le début du parlant en octobre 1927 qui fut une période fatale pour bien des actrices et acteurs du cinéma muet. Régine Detambel va d’un personnage à un autre avec, sous la lumière des projecteurs, Jean Harlow qui se débat avec son rapport difficile à la vie. Grâce à cette écriture tourbillonnante, l’auteur évoque les différents évènements mondiaux du début du 20ème siècle. Les allers-retours entre personnages, évènements, périodes de vie sont aussi rapides que le passage fulgurant de Jean Harlow. Les images littéraires de Régine Detambel nous enchantent toujours autant pour rendre avec une émotion décuplée la force du propos.  »


Philippe Azoury, Grazia

« Platine, le nouveau roman de Régine Detambel, est un plaidoyer pour Jean Harlow, la plus sexy et la plus maudite des stars d’Hollywood.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter