Aller au contenu principal

Pays de sang

Sous-titre
Une histoire de la violence par arme à feu aux États-Unis



Qu’est-ce qui fait des États-Unis le pays le plus violent du monde occidental ?
Pour répondre à cette question, Paul Auster retrace des siècles d’usage et d’abus des armes à feu, du déplacement des populations autochtones à l’asservissement de millions d’hommes et de femmes, en passant par la fracture béante entre les pro et les anti-armes, pour finir par les tueries de masse au cœur de l’actualité.
Ponctué des images obsédantes de Spencer Ostrander, qui a photographié les sites d’une trentaine de ces tueries à travers les États-Unis, Pays de sang présente un examen aussi concis que rigoureux de l’Amérique à la croisée des chemins et pose une question brûlante : dans quelle société les Américains veulent-ils vivre ?

février, 2023
15.00 x 20.50 cm
208 pages

Anne-Laure TISSUT

ISBN : 978-2-330-17355-5
Prix indicatif : 26.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Face au fléau des armes à feu, l’écrivain interroge les racines historiques et culturelles qui font des États-Unis « le 7e pays le plus violent du monde occidental ». Un texte glaçant qui confronte une nation à ses propres démons.

À travers un récit intime remontant à des souvenirs d’enfance […], Paul Auster livre une réflexion aussi solide que désenchantée  sur ce qui rattache les États-Unis à ce joujou arriéré du rapport à la liberté individuelle. […] Illustré par des photographies glaçantes de Spencer Ostrander.

Jean-Marie Durand, LES INROCKUPTIBLES

Les chapitres brefs et percutants de ce livre se heurtent au travail du photographe Spencer Ostrander […]. Ce travail en tandem vise à dénoncer l’amplification de ce fléau. L’auteur voit dans les armes la « principale métaphore de tout ce qui continue à nous diviser et qui menace de nous dévaster et de mettre un terme à l’expérience américaine ».

Kerenn Elkaïm, LH MAGAZINE

L'écrivain new-yorkais Paul Auster tente, dans un court essai agrémenté de photos de lieux de massacres aux États-Unis, une autopsie de son pays meurtri par la violence par arme à feu, […]. Un texte factuel, sombre et démonstratif, en forme de terrible état des lieux sur une centaine de pages, par le célèbre romancier de 75 ans.

DÉPÊCHE AFP

À l'heure où la fracture entre les pro et les anti-contrôle des armes n’a jamais été plus profonde, Auster fait le vœu d’une paix possible mais sempiternellement repoussée. Un essai rigoureux. Et désarmant.

Joséphine Dumoulin et Guy Walter, TROIS COULEURS

À partir de ces images. Paul Auster retrace les origines d’une culture des armes à feu qui divise le pays. L’histoire d’une violence qui fait écho à la vie familiale de ce grand nom de la littérature américaine.

Alexandra Guinet, AIMER LIRE

Dans la même collection