Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville | Actes Sud
Sindbad
La Bibliothèque arabe

Septembre, 2016 / 13,5 x 21,5 / 256 pages

traduit de l'arabe (Syrie) par : Rania SAMARA
ISBN 978-2-330-04876-1
prix indicatif : 21, 80€

Prix de la littérature arabe, mentions spéciales du jury - 2017

Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville

Khaled KHALIFA

La mort soudaine de sa mère incite le narrateur à raconter son histoire familiale, à commencer par celle de la défunte. Malgré l’opposition de ses parents, elle s’était mariée, elle, l’élégante bourgeoise aleppine, à un campagnard qui l’abandonna avec ses quatre enfants pour suivre aux États-Unis une Américaine bien plus âgée que lui.
Défilent ensuite les autres membres de la famille que le narrateur – né le 8 mars 1963, le jour même du coup d’État du parti Baath – a observés en voyeur taciturne : son oncle maternel, mélomane homosexuel ; son frère aîné, qui s’engage en 2003 dans le djihad contre les Américains en Irak ; et surtout sa soeur Sawsan, qui refuse de revivre la triste existence de sa mère mais se fourvoie à son tour. Amoureuse d’un officier, elle s’enrôle dans le régiment des parachutistes, parade en femme d’influence, avant d’être rejetée avec mépris par son protecteur, lui-même tombé en disgrâce. Signe des temps, elle cherche sa rédemption dans la bigoterie…
Comme dans son précédent roman, Khaled Khalifa explore la vie d’une famille syrienne ballottée par l’histoire. Il restitue à travers elle les moments les plus douloureux des cinquante dernières années, marquées autant par la répression policière et la corruption que par les peurs et les méfiances communautaires, le fanatisme religieux et une profonde crise morale.

Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville

Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville

Jules Crétois, Orient XXI

« Là encore, le poids de l’histoire, les groupes sociaux, les logiques politiques et religieuses influent sur les personnages de Khalifa, jusqu’au plus profond de leur chair.   Lire les romans denses et riches de Khalifa, c’est aussi chercher des clés pour comprendre la situation d’aujourd’hui.  »


Eglal Errara, Le Monde des Livres

« Un livre émouvant et d'une rare finesse qui retrace des décennies d'incessante oppression, de corruption, de querelles intercommunautaires et de radicalisation religieuse.   Sa prose - qui allie de façon saisissante l'intime et le politique - peut encore servir à ouvrir ce que l'on pourrait appeler, même s'ils sont dérisoires, des espaces de  «résistance». Des espaces intérieurs devenus inconcevables dans Alep assassinée.  »


S. Rose, Livres Hebdo

« Dans le bruit et la fureur du conflit, il est difficile de distinguer des voix autres que celles qui commentent le drame de façon médiatique. Pourtant la littérature est là.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter