Nouvel An | Actes Sud
[Actes Sud] Littérature
Lettres allemandes

Septembre 2019 / 11,5 x 21,7 / 192 pages

traduit de l'allemand par : Rose LABOURIE
ISBN 978-2-330-12576-9
prix indicatif : 20, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Nouvel An

Juli ZEH

Des vacances de Noël en famille sur l’île de Lanzarote – ce rêve de Henning, mari et jeune père plein de bonne volonté, risque de tourner au vinaigre. Le temps est maussade, le moral se détériore ; les crises d’angoisse qu’il redoute tant réapparaissent. Le premier janvier, il décide de s’éloigner des obligations familiales, d’un amour mêlé d’incompréhension et d’une paternité qui l’écrase. Il enfourche un médiocre vélo de location et entreprend, par défi, une ascension harassante.
C’est un homme épuisé qui arrive au sommet de la montagne, où paysage et village se révèlent. Tel un voile qui se déchire, il lui semble retrouver un lieu maudit de sa petite enfance, une expérience traumatisante dont la romancière ressuscite alors chaque instant enfoui dans sa mémoire.
Juli Zeh, à son meilleur, se livre à un travail vertigineux d’expérimentation psychique : la plongée de Henning dans l’onde obscure du refoulé nous hantera longtemps.
 

Nouvel An

Nouvel An

L'Alsace

« Juli Zeh décrit à merveille le traumatisme de l’abandon. Parvenir au sommet est une allégorie efficace de la plongée en soi d’Henning. La romancière allemande réussit avec brio à propulser celui-ci au plus profond de lui-même et de ses non-dits pour mieux s’en délivrer.  »


Nicolas Weill, Le Monde des Livres

« Juli Zeh manie la mécanique du suspense psychologique en y ajoutant sa marque de fabrique, qui tient à ce que ses héros frôlent la catastrophe sans toujours y sombrer. [...] La tension entretenue par la romancière ne se résout qu’à la dernière page [...], Nouvel An sait ouvrir les abîmes discrets dans des vies trop balisées. A la manière des nids-de- poule qui font cahoter les voitures de location sur les routes des Canaries.  »


Véronique Cassarin-Grand, L'Obs

« Juli Zeh dramatise le retour du refoulé à la manière d’un thriller efficace dont le lecteur sort hors d’haleine et durablement perturbé.  »


Elise Lépine, Transfuge

« Le drame refoulé se déroule d’une traite sous nos yeux effarés, nous laissant le cœur battant et l’esprit agité. Nouvel An se dévore, puis obsède son lecteur plusieurs jours d’affilée. Juli Zeh frappe fort et avec précision.  »


Florence Dalmas, Le Dauphiné Libéré

« Un très grand livre dont on aura du mal à se défaire...  »


Laëtitia Favro, Lire

« Expérience de dissection psychologique, Nouvel An est une plongée vertigineuse dans la psyché d’un homme qui vacille sous le poids de ce qu’il croit devoir accomplir, et, par un subtil jeu de miroirs, dans nos propres névroses. [...] A travers le récit d’une folle ascension, le roman désamorce, avec le trait cinglant et l’élégante ironie propres à son auteure, le diktat d’une perfection en permanence vantée par des médias ayant envahi les sphères sociale et intime, et nous invite en réponse à leur opposer un majeur fièrement dressé.  »


Frédérique Fanchette, Libération

« Juli Zeh maintient le suspense, appuie sur les moments d’irréalité, les impressions de sortilège. Et offre à la fin du livre un rebondissement inattendu.  »


René Fugler, DNA

« Il est tout à fait admirable de voir comment, de page en page, Juli Zeh arrive à développer un suspense véritablement angoissant [...] Changeant sanscesse de registre, elle prend toujours ses points d’appui dans des questions que posent les conditions de vie dans la société présente.  »


Julie Coutu, Julieamimots.com

« Juli Zeh ajuste la détresse de l’adulte aux terreurs de l’enfant, conjugue présent vacillant, passé effondré. Comme dans chacun de ses romans, elle affiche une redoutable maîtrise du temps. Nouvel An est un drame intime, en même temps qu’une promesse.  »


Guy Duplat, Arts Libres

« Dans ce suspense assez effrayant, Juli Zeh évoque la solitude de l’enfance, ses peurs panique de l’abandon, son incapacité à voir ses parents autrement que comme parfaits.  »



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter