Mort d'un propriétaire foncier | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres chinoises

Avril, 2018 / 11,5 x 21,7 / 368 pages

traduit du chinois par : Isabelle RABUT, Angel PINO
ISBN 978-2-330-09711-0
prix indicatif : 22, 80€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Mort d'un propriétaire foncier

et autres courts romans

Yu HUA

Durant la guerre sino-japonaise, le fils d’un pro­priétaire foncier devient par hasard un héros. À une autre époque, un adolescent de dix-huit ans est sur le point de se lancer dans le vaste monde, quand brus­quement tout lui paraît suspect. Ici, des personnages sont entraînés dans un cycle infernal de destructions et d’autodestructions. Là, les habitants d’une petite ville confrontés à la menace d’un séisme sombrent dans le désarroi. Enfin, un poète déchu trouve une lettre, puis rencontre son auteure qui soudain boule­verse l’architecture de ses souvenirs...
Tout un monde miné de dangers et d’incerti­tudes traverse ces cinq courts romans écrits par Yu Hua dans la première période de son œuvre. Ils font surgir devant nous des signes inquiétants qui ne parviendront pas à détourner les humains du destin funeste qui les guette. Mais de ce monde op­pressant, où l’auteur nous promène comme dans un labyrinthe, se dégage une musique envoûtante. Tissés d’impressions et de réminiscences, constellés d’images étranges, ces textes où la beauté le dispute à l’horreur laissent en mémoire une trace profonde.



La Revue du Praticien

« Yu Hua donne ici une vision de la Chine bien loin du pittoresque impérial ou de l'enthousiasme économique de ses nouveaux maîtres. Nous sommes avec de petites gens, immergés dans des peurs archaïques et sur lesquelles la modernité semble n'avoir aucune prise.  »


Camille Cloarec, Le Matricule des Anges

« Le destin est au coeur des préoccupations du romancier. Ses protagonistes semblent tous en lutte avec ce que le hasard leur assigne, et cherchent à contrer comme ils le peuvent la fatalité. (…). Ces actions, petites ou grandes, sont toutes dotées a leurs manières d'une dose d’héroïsme Car les conditions de vie dépeintes par Yu Hua sont d'une adversité crasse. Un peu comme cette noce où les invités sont « rassemblés comme un tas d'ordures », l'oeuvre de Yu Hua nous choie et nous agresse, éveillant nos sentiments les plus extrêmes - nous réveillant, tout simplement.  »


Claire Devarrieux, Libération

« S'aventurer dans la vie ne peut se faire sans confondre l'intention et la conséquence, il y a de quoi donner le tournis. Chaque fois, il s'agit pour l'écrivain d'inventer une forme pour mieux jouer avec son imagination.  »


Sean James Rose, Livres Hebdo

« C'est ce côté âpre, burlesque, scatologique, qui fait tout le sel de la prose de l'auteur de Vivre ! Le cynisme est souvent le masque d'une sensibilité à vif. Rien n'est tout blanc ou tout noir chez Yu Hua, même si la plupart du temps c'est très noir.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter