fbpx Monsieur N. | Actes Sud Aller au contenu principal

Monsieur N.



Un écrivain dénommé Monsieur N. vit reclus dans une chambre d’hôtel. Il tente de surmonter l’aversion que lui inspire depuis plusieurs années toute forme d’écrit et se met à consigner péniblement, mot après mot, un récit intelligible mais décousu de sa vie, à commencer par son enfance malheureuse. Il ne trouve d’autre remède à son dégoût existentiel que de déambuler dans les bas-fonds de Beyrouth pour provoquer voyous et marginaux et se faire tabasser. Et c’est dans l’un de ces quartiers malfamés qu’il tombe sur Loqmane, un ancien seigneur de la guerre reconverti en patron de cybercafé. Il le fuit d’abord, paniqué à l’idée d’être reconnu, puis revient, comme aimanté, sur les lieux où il sait le retrouver. Tout se confond dans sa mémoire : les événements vécus, les intrigues de ses anciens romans, ses rêves et ses cauchemars.
Qui est finalement Monsieur N. ? Et qui est ce mystérieux Loqmane ? On ne le saura qu’à la fin de ce thriller psychologique dans lequel Najwa Barakat n’omet pas de dénoncer la violence et la corruption qui rongent le Liban depuis des décennies. Ce roman est certainement l’un des plus prenants et des plus ingénieux publiés ces dernières années en langue arabe…

septembre, 2021
13.50 x 21.50 cm
288 pages

Philippe VIGREUX

ISBN : 978-2-330-15388-5
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Comme si, à travers son héros loufoque, Najwa Barakat voulait incarner le trop-plein de désordre, de souffrance et d’aberrations que vivent son pays et ses concitoyens. Et cela avec une ingéniosité remarquable. 

Hala Kodmani, LIBERATION

Avec ce roman, l’écrivaine libanaise Najwa M. Barakat nous entraîne dans un thriller psychologique déroutant, dont l’ambiance, étrange et magique, rappelle à la fois le film Shutter Island et les livres de l’Argentin Jorge Luis Borges.

Marjorie Bertin, LE COURRIER DE L'ATLAS

Jusqu’au bout, on est tenu en haleine, presque en échec, par la narration absolument et fantastiquement maîtrisée qui ne lâche des indices que de loin en loin, méconnaissables le plus souvent, à cause du double prisme de la folie et de la lucidité qui tissent un récit duel, dont on pressent que la vérité se niche dans son épaisseur, si seulement on réussissait à modifier notre point de vue. Mais la voix de Monsieur N. est aussi celle d’un écrivain et d’un conteur qui sait manipuler et cajoler le lecteur sans qu’on puisse lui résister jusqu’à la toute fin, glaçante, terrible et magnifique.

Flore Delain, EN LISANT, EN ECRIVANT

On est accroché dès le début, c’est sombre et dur.

Mohammed Kaci, TV5 MONDE

Un roman qui nous tient en haleine, construit comme un thriller aux multiples rebondissements.

Un récit sombre à la mesure de l’effondrement que subit le Liban.

Muriel Maalouf, RFI

Du même auteur