Aller au contenu principal

Moi en plus beau



Xavier marche en pleine nature. Archéologue ferroviaire, il recherche ce qui subsiste des lignes abandonnées. Plus assez rentables, ces voies ont été arrachées – bouleversant la vie des hameaux jusqu’alors desser­vis. Intuitif, Xavier piste les vestiges de ces petites communautés à jamais dispersées et, de retour dans son laboratoire, trace minutieusement les cartes topo­­graphiques sur lesquelles il restaure des paysages aux habitants perdus.
De son frère cadet, Xavier n’est jamais bien loin. La quarantaine passée, Benoît observe le monde avec une acuité et une perception singulières. Ses troubles autistiques ont fait d’eux des êtres inséparables. Bien­tôt Clara apparaît dans la vie de Xavier. Elle se pas­sionne pour une autre énigme : pourquoi des écrivains reconnus prennent-ils un jour la décision de ne plus écrire ?
Tels sont les points de départ de ce roman aux inflexions d’enquête en ces lieux perdus, ces ruines blot­ties dans les forêts, à la rencontre d’empreintes et d’objets qui à jamais témoignent des chemins parcourus : ceux qui ont construit ce que nous sommes devenus.


Guillaume Le Touze est l’auteur de huit romans dont cinq aux éditions Actes Sud. Il a commencé à publier en 1992. Deux ans plus tard, Comme ton père (éditions de l’Olivier) lui a valu le prix Renaudot. En 2022 paraît simultanément La mort du taxidermiste en poche Babel.

août, 2022
11.50 x 21.70 cm
176 pages


ISBN : 978-2-330-16923-7
Prix indicatif : 19.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Il y a là une humanité douce qui fait parfois penser à celle, cousinage méridional oblige peut-être, d'un Sylvain Prudhomme. Quelque chose de rare, de fragile et d'infiniment attentif.

Olivier Mony, LIVRES HEBDO