Mille petits riens | Actes Sud
[Actes Sud] Littérature
Hors collection

Mars 2018 / 14,5 x 24,0 / 592 pages

traduit de l'anglais (États-Unis) par : Marie CHABIN
ISBN 978-2-330-09665-6
prix indicatif : 23, 50€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Mille petits riens

Jodi PICOULT

Ruth est sage-femme depuis plus de vingt ans. C’est une em­ployée modèle. Une collègue appréciée et respectée de tous. La mère dévouée d’un adolescent qu’elle élève seule. En prenant son service par une belle journée d’octobre 2015, Ruth est loin de se douter que sa vie est sur le point de basculer.
Pour Turk et Brittany, un jeune couple de suprémacistes blancs, ce devait être le plus beau moment de leur vie : celui de la venue au monde de leur premier enfant. Le petit garçon qui vient de naître se porte bien. Pourtant, dans quelques jours, ses parents repartiront de la Maternité sans lui.
Kennedy a renoncé à faire fortune pour défendre les plus démunis en devenant avocate de la défense publique. Le jour où elle rencontre une sage-femme noire accusée d’avoir tué le bébé d’un couple raciste, elle se dit qu’elle tient peut-être là sa première grande affaire. Mais la couleur de peau de sa cliente, une certaine Ruth Jefferson, ne la condamne-t-elle pas d’avance ?
Avec ce nouveau roman captivant et émouvant, Jodi Picoult aborde de front le grand mal américain et nous montre – à travers les petits riens du quotidien, les pas vers l’autre – comment il peut être combattu.

Mille petits riens

Mille petits riens

Chloé N., blog , Au rayon des livres

« Ces mille petits riens dérangent autant qu'ils vous touchent, jusqu’à vous prendre aux tripes, bousculent les idées préconçues et vous donnent une belle leçon de vie.  »


20 Minutes.fr

« Mille Petits Riens est un roman magistral. Hautement percutant. Tristement révélateur. Intelligemment amené. Parfaitement exécuté.  »


Héloïse Rocca, Version Femina

« Inspiré d'une histoire vraie, ce roman de l'Américaine Jodi Picoult (La Tristesse des éléphants) aborde avec force la question du grand fléau de son pays.  »


Mabrouck Rachédi, Jeune Afrique

« Même si Mille Petits Riens pêche parfois par excès de didactisme et de bons sentiments, et si certains retournements paraissent trop gros pour être vraisemblables, on reconnaîtra à Jodi Picoult une redoutable efficacité narrative. Et à la femme blanche qu'elle est le courage d'aborder de façon frontale le privilège blanc et le racisme passif, controversés des deux côtes de l'Atlantique.  »


Nyctalopes.com

« Un très beau roman, source de réflexion universelle.  »


Les notes bibliographiques

« Un très beau roman, prenant, émouvant, profondément humain qu'on ne peut oublier.  »


Valérie Diot de la librairie A l’Eure des livres (Bernay), L’Eveil Normand

« C'est toute une Amérique contemporaine avec ses contrastes et sa démesure qui nous est suggérée dans le roman de Jodi Picoult. Qu'en est-il de la situation des noirs américains et la position de certains blancs encore campés sur leurs préjugés raciaux ? Tant de « petits riens » de la vie courante relevés tout au long du roman invitent à nous interroger sur nos sociétés.  »


Yves Montmartin, OnLaLu.com

« Un livre manifeste contre la discrimination raciale qui ne peut laisser le lecteur indifférent.  »


Delphine Chartier de la librairie Le Matoulu (Melle), Page des libraires

« L'histoire que nous raconte Jodi Picoult dépasse la fiction (l'auteure fut elle-même amenée à se remettre en question pour écrire ce livre) et nous saisit par la véracité de ce qu’elle met en lumière : les avantages et privilèges donnés à certains ont été pris à d'autres, malgré eux. Et si enfin on osait sortir des sentiers battus et élever sa voix pour rendre le monde plus juste et plus équitable.  »


Blandine Hutin-Mercier, La Montagne

« Sous des dehors gentillets, presque naïfs, anecdotiques parfois, voilà un texte âpre, bouleversant et qui donne à réfléchir. Mille petits riens (Actes Sud), de l'Américaine Jodi Picoult, est un roman de justice et d'humanité, qui interroge l'Amérique dans l'un de ses fondements les plus sombres, l'esclavage, la ségrégation et finalement le racisme ordinaire qui continue de planer sur tous les rapports sociaux.  »



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter