Aller au contenu principal

Les années Louis-le-Grand


Dans cette “suite française” aux souvenirs de son enfance dans la Corne d’Or (L’Orient derrière soi), le philosophe et chroniqueur musical André Tubeuf nous livre le récit de ses années d’apprentissage au lycée Louis-le-Grand. Une plongée dans ce qui faisait, hier, le quotidien des impétrants normaliens, leur ardeur ou leurs renoncements. L’internat tel qu’il fût et n’est plus.


“Tout témoignage de temps d’épreuve, d’impossible fait possible, mérite d’être rapporté. De plus en plus nous avons et aurons besoin d’une force qui s’enracine dans l’effort. L’internat de Louis-le-Grand y obligeait. Il s’y loge aujourd’hui encore des khâgneux, mais ils disposent d’une chambre à eux et d’un ordinateur à eux, ils vont et viennent en liberté. Quelque chose est mort et bien mort, dont il faut tâcher de maintenir parlante au moins la voix. Où cet appel s’entend, des vocations se manifesteront peut-être.”

A. T.

mars, 2020
11.50 x 21.70 cm
208 pages


ISBN : 978-2-330-13380-1
Prix indicatif : 19.50€



Où trouver ce livre ?

Ce qui fait le charme de ce récit d'apprentissage, ce n'est pas seulement sa prose scandée de claveciniste mélancolique et sa merveilleuse galerie d'images sépia, c'est aussi l'incroyable fidélité d'un écrivain nonagénaire à tout ce qui l'a fondé. Comme si son existence se résumait à ces années où il a découvert la passion de la rhétorique, de la philosophie [...], du grec ancien et des garçons modernes. Comme s'il était né, non pas à Smyrne, mais à Louis-le-Grand, où sa "singularité paradoxale" s'est "exaspérée", et où son exil fut un royaume.

Jérôme Garcin, L'OBS

André Tubeuf livre la suite de L'Orient derrière soi, Les années Louis-le-Grand, récit de ses classes prépas à Normale Sup qu’il a rejointes boursier, français de l’étranger. Tout y est : codes élitistes, vies fracassées, effort, césure territorial, petits échecs et grandes victoires, amour des textes...

Audrey Levy, MARIANNE.NET

Un recueil de souvenirs, à l'écriture élégante et nonchalante.

Serge Hartmann, DNA

Ces années Louis-Le-Grand, l'écrivain et célèbre chroniqueur musical [...] en fait, soixante et onze ans après, un récit où tout est réussi.

Nous mettons 20 sur 20 au livre de Tubeuf.

Fabien Roland-Levy, LE POINT

Toute la vie de notre professeur et critique musical aura tourné autour d’une mise en tension apparemment contradictoire mais productive : la claustration et la transmission, la contrainte et la communion. Voilà le pivot de son projet d’écriture pour Actes Sud, qui se retourne avec grâce sur sa vie. 

Récit passionnant, émouvant, instructif. 

La solidarité s’avère le maître mot de ce récit d’apprentissage, si intime (le besoin de tendresse) et si universel. 

Antoine Perraud, LA CROIX

Son récit d'apprentissage se lit comme un thrilleur sportif, où les épreuves se présentent sous la forme de versions et de compositions.

Thomas Mahler, L'EXPRESS