fbpx Le mode avion | Actes Sud Aller au contenu principal

Le mode avion



L’épopée tragicomique d’Étienne Choulier et de Stefán Meinhof – soit la vie et l’œuvre de deux linguistes anachorètes guettant l’éclair de génie et se jalousant jusqu’à un duel funeste. Deux aventuriers modernes de la langue française, qui se font la promesse d’en révéler les trésors insoupçonnés, et d’offrir à la postérité de nouvelles théories du langage, aussi inattendues qu’inoubliables.


Choulier et Meinhof étaient de jeunes professeurs de grammaire, discrets, charmants, ambitieux et doués : mais par-delà le goût de l’apprentissage, la volupté de l’étude, la passion de la transmission, tous ces beaux et nobles sentiments dont leurs proches les félicitaient – et qu’ils ne ressentaient vraisemblablement pas –, ils auraient aimé découvrir quelque chose, apposer leurs deux noms sur un nouveau continent mental, déterrer un trésor philologique, construire un beau système philosophique, présenter au monde, enfin !, une théorie incroyablement neuve.

L. N.

août, 2021
10.00 x 19.00 cm
224 pages


ISBN : 978-2-330-15387-8
Prix indicatif : 21.00€


Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Un délicieux roman.

Un roman un peu fou, inventif, créatif, j’ai adoré ça.

Laurent Ruquier, RTL Les grosses têtes

Livre plein d’humour et de fantaisie.

Louis-Henri de La Rochefoucauld, LIRE LE MAGAZINE LITTERAIRE

Récit loufoque et corosif.

Un roman ludique.

Réjouissant !

Lucien d’Azay, TRANSFUGE

Laurent Nunez sévit avec ironie et ravissement.

ACTUALITTE

C'est un des livres les plus amusants, vifs, érudits et profonds de cette rentrée littéraire… Ce roman porte aussi les couleurs des idées, des jeux de l'esprit, de l'ambition et de la jalousie, et peut-être de l'amour.

Charlotte Blaser et Vladimir de Gmeline, Marianne.fr

S’il rivalise haut la main avec le roman flaubertien, par sa facture classique, écriture précise, rythme alerte, fluide, descriptions soignées, images d’une grande puissance visuelle, et un tendre désabusement vis-à-vis de ses protagonistes et de la gent humaine – quel bonheur de lecture -, Laurent Nunez ajoute à son récit une subtile dose de fantaisie, un panaché d’humour tout à fait irrésistibles.

Apolline Elter, Lepavillondelalitteereature.com

Le roman de Laurent Nunez est drôle et espiègle… on est porté par un mouvement enthousiasmant dans ce roman drôlement cérébral.

Julien Leclerc, PIAO.fr

Du même auteur