fbpx La tresse de ma grand-mère | Actes Sud Aller au contenu principal

La tresse de ma grand-mère



En s’arrangeant avec la vérité, un couple de Russes et leur petit-fils, Max, âgé de 5 ans, parviennent à émigrer en Allemagne dans un foyer pour réfugiés juifs au début des années 1990. Entre adaptation délicate à une culture étrangère tant fascinante que terrifiante, amour étouffant d’une grand-mère haute en couleurs qui fait scandale, construction de l’identité d’un petit garçon qui grandit entre deux mondes et chemine tant bien que mal vers l’indépendance, Alina Bronsky tisse les fils d’un roman endiablé où l’humour décapant côtoie les souffrances que l’on devine derrière la façade bariolée des situations cocasses. Divertissant, burlesque, *La Tresse de Grand-mère* joue avec la tradition du roman satirique russe pour le plus grand plaisir des lecteurs, suspendus entre rires et larmes.

novembre, 2021
11.50 x 21.70 cm
208 pages

Isabelle LIBER

ISBN : 978-2-330-15888-0
Prix indicatif : 20.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

[L’histoire] est contée à travers le prisme d’un enfant de presque 6 ans, qui grandit entre ses grands-parents. Telle une oiselle, Grand-Mère a longuement couvé et protégé le petit, qui semble lui échapper. Cette femme folklorique, au tempérament de fer et de feu, donne au texte une coloration particulière. […] Un roman plein d’humour et de tendresse. 

Kerenn Elkaïm

, LH LE MAGAZINE

C’est avec délicatesse qu’Alina Bronsky traite du sujet de la culture étrangère, de l’amour oppressant d’une grand-mère envers son petit-fils et de la construction d’identité, même lorsqu’on est enfant. Avec un humour décalé et des situations cocasses, l’écrivaine nous plonge au cœur d’une histoire bouleversante où l’on devine les souffrances invisibles des personnages. 

BIBLIOTECA MAGAZINE

Une fresque familiale tendre et drôle. 

Audrey Verbist, L'AVENIR

Alina Bronsky est spécialiste des babouchkas hautes en couleur. […] A la fois tendre et cruelle, la vieille dame à la tresse, une ancienne danseuse, a tout d’une sorcière slave. Et Max l’idiot s’avère aussi rusé qu’un héros enfantin dans les contes russes. […] Le charme du livre réside dans le regard que l’enfant jette sur ces adultes tiraillés entre l’envie de s’en sortir et la mélancolie des exilés. Accrochée à sa langue russe, débridée par l’éloignement avec la terre natale, la grand-mère déverse sa drôlerie, sa dinguerie, son amour du prochain sur son entourage. 

Frédérique Fanchette, LIBERATION

Un roman décapant, voire cocasse entre larmes et rire. Et le chagrin inoubliable d’une fille perdue et la culpabilité vécue comme un gouffre.

L'ALSACE

C'est une histoire touchante, drôle et triste à la fois que celle du petit Max. […] Une belle découverte et une belle plume.

Sylvie Bullo, TELE LOISIRS

Du même auteur