Ils se noieront dans les larmes de leurs mères | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres scandinaves

Novembre, 2018 / 11,5 x 21,7 / 336 pages

traduit du suédois par : Emmanuel CURTIL
ISBN 978-2-330-11433-6
prix indicatif : 22, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Ils se noieront dans les larmes de leurs mères

Johannes ANYURU

Un soir d’hiver, deux hommes et une femme ayant prêté allégeance à Daech prennent pour cible une librairie de Göteborg où a lieu une rencontre avec Göran Loberg, connu pour ses caricatures du Pro-phète. Mais au moment où l’un d’eux s’apprête à égorger le dessinateur, la femme éprouve un trouble étrange, un sentiment de déjà-vu, et abat le bourreau d’une balle dans la gorge.
Jugée schizophrène, elle est internée dans un hô-pital psychiatrique et personne ne saura jamais vrai-ment ce qui s’est passé ni pourquoi elle n’est pas allée au bout de l’action terroriste. Quelques années plus tard, elle prend contact avec un écrivain pour racon-ter enfin son histoire. Une histoire qui va ébranler une à une toutes les certitudes de son interlocuteur.
Hybride et profondément original, Ils se noieront dans les larmes de leurs mères est un roman d’anticipa-tion bouleversant en même temps qu’une chronique féroce de la violence contemporaine. Un roman trou-blant et nécessaire.



Lauren Malka, Causette

« C'est un texte fort, qui marque le lecteur au fer rouge. Dans une langue à couper le souffle, une prose aussi nette et efficace que poétique, Johannes Anyuru chante sur les braises de nos peurs les plus paralysantes. Et offre un roman majeur.  »


Fabrice Colin, Le Nouveau Magazine Littéraire

« Entre passé, présent et futur, Johannes Anyuru tisse un roman d'une puissante élégance, qui dit les démences à venir et les façons, peut-être, d'y échapper.  »


Kerenn Elkaïm, Livres hebdo

« En imaginant un futur déjà à nos portes, Johannes Anyuru décrit une "Suède que la Suède avait créée pour se purifier". Une terre où la peur et le racisme justifient tout, y compris le pire. » Ce texte dérangeant met mal à l'aise devant les dangers de l'époque.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter