fbpx Dans la lande immobile | Actes Sud Aller au contenu principal

Dans la lande immobile


Cet été-là, Bill a choisi pour lui-même, sa femme et sa fille adolescente, des vacances particulières. La famille va se joindre à un stage d’archéologie expérimentale. En compagnie d’un professeur d’université et de trois étudiants, il s’agit de camper dans le Nord de l’Angleterre sur un site d’habitat primitif, de se conformer au mode de vie de l’âge de fer. Car pour Bill, chauffeur de bus, autodidacte féru d’histoire, fervent nationaliste, rien de plus excitant que de comprendre et d’éprouver ce qu’ont connu ces Anglais des origines dont l’état de nature le fascine – les mâles se livrant à la chasse et à la pêche, les femelles se vouant à l’alimentaire et à l’entretien de l’abri domestique. En somme une initiation au partage premier, dont la mère et l’adolescente devront reconnaître l’évidence et mettre en pratique la discipline.

Tandis qu’au coin du feu le professeur et Bill conversent passionnément sur les mœurs et rites sacrificiels des hommes des tourbières, l’adolescente rêve d’affranchissement et de liberté. L’autre jeune femme du petit groupe, étudiante, lui en fait entrevoir les possibles. Mais en ce lieu isolé, la sévérité du père peu à peu s’imprègne d’une violence ancestrale dont les marais d’alentour recèlent la mémoire… et pourraient témoigner de l’intransigeance.

Étoile montante de la littérature britannique, Sarah Moss signe ici un roman haletant, aussi bref qu’hypnotique.

mars, 2020
11.50 x 21.70 cm
144 pages

Langue :
Laure MANCEAU

ISBN : 978-2-330-13353-5
Prix indicatif : 17.80€



Où trouver ce livre ?

Le récit explore, au-delà des fantasmes bucoliques, les dérives au jour le jour de cet étrange camp. Mais sous le schéma de survie se révèle un triste processus : la tendance, atemporelle, celle-ci, des hommes à se choisir des boucs émissaires parmi les plus vulnérables d’entre eux.

Adrienne Boutang, LE MONDE DES LIVRES

Vivre comme les ancêtres à l’âge de fer dans le Northumberland (…) : telle est l’idée de Bill, chauffeur de bus toqué d’archéologie, pour les vacances. Il profite d’un stage organisé par un universitaire, et toute la famille – ( … )  se retrouve à camper. Le confort varie. Bill et les siens dorment sur des paillasses qui piquent dans une hutte homologuée, les trois étudiants et le professeur ont des tentes normales. L’injustice ou la lutte des classes ? commence ici. 

Claire Devarrieux, LIBÉRATION

Un roman haletant et terrifiant. 

Isabelle Bourgeois, AVANTAGES

C'est à un double voyage que convie la Britannique Sarah Moss : plongée dans un passé primitif d’une part ; traversée de l'adolescence de l'autre. 

Adrienne Boutang, LE MONDE DES LIVRES

À travers le portrait d’une ado terrorisée par son père, la romancière écossaise Sarah Moss met en scène les conflits de genre. 

Sylvie Tanette, LES INROCKUPTIBLES

Retenez ce nom: Sarah Moss. C’est celui d’une étonnante romancière britannique contemporaine. Avec une puissance et une économie de moyens impressionnantes, Sarah Moss parvient à interroger les peurs et les aspirations les plus secrètes de l’humanité contemporaine. 

Eléonore Sulser, LE TEMPS

Dans ce bref roman aussi intense qu’haletant, porté par une écriture sobre et directe, Sarah Moss déploie sans forfanterie un propos résolument féministe. À l’image de la mémoire des êtres et des méfaits qui s’est sédimentée dans la lande, et des fantômes qui y errent, la violence des hommes n’a pas fini de traverser les âges. 

Geneviève Simon, ARTS LIBRE (LA LIBRE BELGIQUE)

Avec justesse, empathie et force, Sarah Moss nous plonge dans cet univers de violence qui semblerait à tort être hors du temps. Or il s’ancre dans l’extrême contemporain et recoupe les coutumes ancestrales tout à la fois : il est un miroir qui réverbère à l’infini une vérité trop facilement occultée. L’auteure signe là un roman à la brièveté brutale qui affranchit comme rarement. 

Camille Cloarec, LE MATRICULE DES ANGES

Un récit palpitant.

Flavie Philipon, ELLE HORS-SÉRIE

Au plus près de l'intime, Sarah Moss déploie un chant puissant qui oppose à la violence masculine la force du désir féminin. Une démonstration de fragilité aussi édifiante qu’hypnotique. 

Laurent Raphaël, FOCUS VIF

Sarah Moss tisse habilement son récit autour de cette micro-société créée de toute pièce, qui servira de matrice à tous les excès. 

MONACO HEBDO

Du même auteur