Comment être seul | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres anglo-américaines

Juin, 2016 / 11,5 x 21,7 / 320 pages

traduit de l'américain par : Caroline Alice NICOLAS
ISBN 978-2-330-06426-6
prix indicatif : 22, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Comment être seul

Rebecca DINERSTEIN

Dans le décor nu et non moins somptueux du Grand Nord, sous l’omniprésent soleil de minuit, Frances et Yasha sont surpris de trouver refuge l’un en l’autre. Elle, fraîchement diplômée et délaissée par son petit ami, a fui sa famille au bord de la rupture pour rejoindre une résidence d’artistes isolée. Lui, immigré russe élevé dans une boulangerie de Brighton Beach, débarque de Brooklyn pour accomplir les dernières volontés de son père : être enterré “au sommet du monde”.
Ils sont venus jusque-là pour apprendre à être seuls. Mais aux Lofoten, archipel de six minuscules îles perdues en mer de Norvège, quelque chose d’inespéré les attend.
Dans sa langue souple et généreuse, poétique, magnétique, conjuguant personnages rafraîchissants et scènes cocasses, Rebecca Dinerstein explore avec humour et jubilation le passage périlleux de l’adolescence à l’âge adulte et les difficultés à devenir soi-même. Au coeur d’une nature sublime, un roman sensible et sensuel qui dépoussière les thèmes éternels de l’amour et de la solitude.



Pauline Sommelet , Point de Vue

« À mille lieues des facilités de l'autofiction, la jeune Américaine Rebecca Dinerstein, armée de sa seule imagination, nous livre un premier roman drôle et déjanté, avec une galaxie de personnages doux dingues, à la fois rêveurs et lucides. Un premier roman plus que prometteur.   »


Marguerite Baux, Grazia

« Entre Lena Dunham et Jonathan Safran Foer, une comédie romantique à la sauce juive new-yorkaise, avec quelques défauts, mais beaucoup de charme et un inoubliable enterrement sur la plage.   »


Avril Ventura, Elle

« Premier roman de la petite protégée de Jonathan Safran Foer, « Comment être seul » est une troublante réflexion sur le passage à l’âge adulte, tout à la fois empreint d’une nostalgie poétique et d’un humour typiquement new-yorkais. Une singulière histoire de couleur et de lumière aussi, tant Rebecca Dinerstein excelle à rendre compte du sombre éclat de l’adolescence dans ce bout du monde privé d’obscurité.  »


Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo

« Derrière le ton faussement désinvolte, voire girly, l'auteure livre une tragie-comédie. Une envie d'ailleurs qui correspond à une quête de soi.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter