fbpx Comme nous existons | Actes Sud Aller au contenu principal

Comme nous existons



Kaoutar Harchi mène dans ce livre une enquête autobiographique pour saisir, retranscrire au plus près cet état d'éveil, de peur et d 'excitation provoqué, dit-elle, "par la découverte que nous - jeunes filles et jeunes garçons identifiés comme musulmans, que nous le soyons ou pas d'ailleurs - étions perçus à l'aube des années 2000 par un ensemble d'hommes et de femmes comme un problème." Un livre où l'amour filial et l'éveil de la conscience politique s'entremêlent dans une langue poétique et puissante.

août, 2021
11.50 x 21.70 cm
144 pages


ISBN : 978-2-330-15470-7
Prix indicatif : 17.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Le magnétisme de ce livre, sa pertinence, son acuité appellent la relecture immédiate. 

(…) opuscule autobiographique d’une splendeur prodigieuse, tant par sa langue d’écriture que par sa virtuosité intellectuelle, ramasse les débris, mélange de pierres précieuses et de cailloux douloureux, qui constituent tant de chemins de vie.

Marine Landrot, TÉLÉRAMA

Quatre plumes enchantent la rentrée littéraire 

ELLE

Une enquête autobiographique dans laquelle l’écrivaine entreprend de saisir comment les jeunes filles et les jeunes garçons identifiés comme musulmans étaient perçus à l’aube des années 2000 comme un problème pour la société.

LIVRE HEBDO

À la fois écrivaine et sociologue, elle mène l’enquête pour comprendre pourquoi, plus les années avancent, plus les personnes d’origine maghrébine et plus largement arabe sont perçues comme un problème pour l’État.

BIBLIOTECA

Elle aurait pu continuer d’être ce qu’on attendait d’elle, jeune femme exotique reconnaissable à ses longs cheveux noirs, mignonne comme tout et bonne élève. Mais c’est fini tout ça. Elle a choisi dans son livre de décrire la vie de ses parents immigrés marocains, son propre parcours et les émeutes de 2005. A chaque étape, elle dénonce les processus de racialisation à l’œuvre dans notre société. 

Sylvie Tanette , LES INROCKS

C’est un texte très court, avec une écriture ciselée. L’autrice y revient sur des souvenirs marquants de son enfance et de sa jeunesse, dans les années 90, dans l’est de la France.

Un roman sur le transfuge de classe et sur son « cheval à bascule » selon l’expression du sociologue Fabien Truong. C’est bouleversant, on espère recevoir l’autrice à la librairie

Sébastien, libraire à la lie Les halles de Niort, LE COURRIER DE L'OUEST

Ce livre, à sa manière, est une photographie, est une cartographie, une géographie intime et collective 

Olivia Gesbert, FRANCE CULTURE LA GRANDE TABLE

Les mots de Kaoutar Harchi ne sont ni simplement descriptifs, ni seulement romancés, ni totalement sociologiques. Ils sont autres. Certes, ils oscillent entre ces trois champs d’écriture. Toute leur force est de parvenir à un ailleurs narratif qui, sans jouer du lecteur, déjoue en lui les attentes figées. « J’écris pour venger les miens », avait écrit un jour Annie Ernaux. Nul esprit de revanche n’est à attendre dans le nouveau roman de Kaoutar Harchi. Autre chose. Peut-être simplement une tranquille affirmation. 

Hassina Mechaï, LE POINT

Un texte d’une grande beauté nue où chaque phrase vient à nous, libéré enfin d’un trop long silence. 

Philippe Azoury, VANITY FAIR

Simple et profond, oscillant entre réel et fiction, Comme nous existons est un hommage à la mémoire collective et miroir de la communauté immigrée. C’est aussi un bel éloge de la sociologie et la littérature. 

LECTURE MONDE

Comment se construire lorsque l'on est constamment renvoyée par la société à sa condition de fille d'immigrés et à ses origines arabes ? C'est la grande question qui hante le beau récit autobiographique. 

Un uppercut bref et maîtrisé 

Dorothée Werner, ELLE

Un texte qui marque par sa sincérité et sa justesse 

Frédérique Roussel, LIBÉRATION

L’ensemble est juste, le ton n’est jamais doloriste. Kaoutar Harchi se rappelle, réfléchit et se dédouble ; elle écrit, décrit, ressent et peu à peu intègre à sa langue des concepts ou des termes qui sont ceux de la sociologue qu’elle est devenue.

Cécile Dutheil de la Rochère, EN ATTENDANT NADEAU

"Comme nous existons" est le quatrième roman de Kaoutar Harchi. Elle y raconte son enfance et son adolescence dans l'est de la France ainsi que son rapport au monde et à travers cela, rend un hommage fort et politique à l'existence de ses parents immigrés.

Latifa Oulkhouir, LE BONDY BLOG

C’est un très beau roman et Laure Adler peut le confirmer également. 

Karim Rissouli, FRANCE 5 / C'EST CE SOIR

Loin de servir un livre édifiant sur une « intégration réussie » grâce au travail et au mérite, Kaoutar Harchi traque dans son parcours et celui de ses parents toutes les marques infimes, intimes, de la domination.

Elisabeth Philippe, L'OBS

Du même auteur