fbpx Antoine des Gommiers | Actes Sud Aller au contenu principal

Antoine des Gommiers



De ces deux frères, Franky et Ti Tony, l’un est attaché aux mots et aux figures de style quand l’autre, pragmatique, se fie à la magouille pour les faire vivre dans ce corridor des quartiers pauvres et souvent violents de Port-au-Prince. Et le fait que leur mère leur dise depuis toujours qu’ils sont les descendants d’Antoine des Gommiers, ce devin magnifié par des générations d’Haïtiens, n’adoucit pas leur misère mais pourrait peut-être en modifier les contours et les lointains. Car c’est de cela qu’il s’agit, de cette parentèle qui ne change rien pour l’un et tout pour l’autre ; de la vie de ces deux garçons, de l’amour qu’ils portent à leur mère, de leur regard sur ses vœux et ses tourments.

La réalité de leur existence, c’est Ti Tony qui la décrit. Franky, lui, préfère reconstituer le passé. Aux Gommiers il est allé un jour sur les traces de l’ancêtre supposé pour se documenter, et depuis il écrit ou revisite la vie de cet Antoine extraordinaire, cet homme en son cœur aussi salvateur qu’une ample métaphore.

Mais quelle est l’essence des récits d’une vie quand elle n’a pas d’avenir ? Avec quelle arme ou quelle faiblesse se construit-on une intériorité, dans les corridors comme ailleurs ? Et quelle est la couleur de la beauté, celle de l’amour, si ce n’est celle que les conteurs et autres rêveurs portent à l’infini ?

Ce roman est l’un des plus beaux, l’un des plus poétiques de Lyonel Trouillot.


Découvrir le site de la rentrée

janvier, 2021
11.50 x 21.70 cm
208 pages


ISBN : 978-2-330-14466-1
Prix indicatif : 18.00€



Où trouver ce livre ?

Un livre qui nous parle de la quête de l'identité haïtienne entre légende merveilleuse et quotidien douloureux, entre prosaïsme et lyrisme. (...) Une littérature engagée et politique parce qu'elle est en prise avec le réel, celle d'un écrivain en lutte contre la corruption et la répression qui font la règle dans son pays. Mais une littérature avant tout lyrique, poétique, exprimant son amour pour les mots et les histoires.

FRANCE CULTURE - "LA GRANDE TABLE"

Une fable humaniste. (...) Roman après roman, Lyonel Trouillot s’emploie dans une langue savoureuse à donner la parole aux petites gens de Haïti, pauvres parmi les pauvres à qui il rend de leur superbe. (...) Une passionnante réflexion sur le pouvoir de l’écriture.

Corinne Renou-Nativel, LA CROIX

Dans Antoine des Gommiers, Lyonel Trouillot dépeint la réalité des quartiers déshérités de Port-au-Prince, comme il sait admirablement le faire. Ici, à travers deux frères très différents mais inséparables, et la figure légendaire d’un devin, il dresse un superbe éloge de la fiction et de la littérature. (...) L’oeuvre de Lyonel Trouillot, c’est Haïti à livre ouvert, une terre littéraire vibrant au rythme d’une population remuante, celle qui habite les quartiers déshérités, occupée à survivre avant tout, à aimer et à rêver malgré tout.

Christophe Kantcheff, AOC

Petit chef-d’œuvre capable de saisir ce qu’il y a de moins traduisible dans l’âme haïtienne pour la dresser en universel.

Arnaud Robert, LE TEMPS

Un roman à la langue enchanteresse, on ne peut plus vivante, qui est aussi un hymne à la croyance dans la fiction et à la nécessité des légendes populaires.

Christophe Kantcheff, POLITIS

Placé sous le signe du double, le nouveau roman de Lyonel Trouillot tisse un dialogue entre le passé et le présent, l’Histoire et la fiction, le quotidien trivial des quartiers pauvres de Port-au-Prince et la poésie. (...) Lyonel Trouillot abolit la frontière entre culture savante et récits populaires, entre l’écrit et la tradition orale. (...) Explorant l’union des contraires et les infinies possibilités du langage, Lyonel Trouillot rend hommage aux rêveurs et à une littérature qui s’abreuve à toutes les sources.

Sophie Joubert, L'HUMANITÉ

Une œuvre puissante et poétique, qui puise son miel dans les tragédies et les grandes espérances du petit peuple haïtien.

Tirthankar Chanda, RFI

La langue de Lyonel Trouillot donne à tous ses personnages, même secondaires, une vie d’une intensité, d’une densité exceptionnelles. (...) Avec un sens du récit proprement merveilleux, un art consommé de l’aphorisme et des scènes jubilatoires, entre prosaïsme et lyrisme, Lyonel Trouillot suit la route du chant pour dire la beauté et l’amour de ces quartiers. (...) Dans cette fable humaniste, hymne à la puissance de la fiction, le tra­gique ne tue jamais l’espérance. (...) Ce magnifique roman donne de l’art litté­raire la plus puissante des définitions, dans sa dimension à la fois humaine et politique, en présentant le romancier comme celui qui arrive à mettre dans la bouche des gens les mots qu’ils auraient dû dire s’ils avaient appris à parler.

Camille Laurens, LE MONDE DES LIVRES

Lyonel Trouillot déploie une écriture qui convole avec le réalisme magique, alternant entre les hauteurs divines et les bassesses du monde, entre la réalité et la fiction. Mais c'est avant tout un conteur hors pair, qui ranime, avec sa plume merveilleuse, les légendes populaires des temps passés.

Laure Adler, FRANCE INTER - "L'HEURE BLEUE"

Avec Antoine des Gommiers, Lyonel Trouillot orchestre magistralement une fable sur Haïti, la famille et l’écriture.

Damien Aubel, TRANSFUGE

Les héros du dernier roman de l’écrivain haïtien vivent dans un de ces îlots insalubres du centre de Port-au-Prince où la misère et le danger sont partout. Reste la poésie, comme un flot de lumière face à la noirceur de l’existence : tel est le message de la fable d’Antoine des Gommiers.

Sonia Dayan-Herzbrun, EN ATTENDANT NADEAU / MEDIAPART

Questionnant l’intérêt des mots tout en prouvant leur nécessité, le romancier offre à Tony une langue directe et chaloupée par la cadence particulière du français des Antilles.

Youness Bousenna, TÉLÉRAMA

D’un récit à l’autre, du passé au présent, Lyonel Trouillot conte son île au plus près de ses réalités mais surtout la puissance de son imaginaire, de ses mythes et de ses rêves. Rêves de démocratie, d’indépendance, de citoyenneté et de justice. Au fil de ses livres, le romancier, poète et activiste culturel au verbe sans pareil construit ainsi les pièces d’une citadelle qui donne à voir Haïti dans sa complexité, la protégeant des clichés. Antoine des Gommiers sera probablement une des clefs de voûte de cet édifice;

Frédérique Briard, MARIANNE

Promesse pleinement tenue pour ce nouveau roman de Lyonel Trouillot, ou l’art de raconter des histoires et de nous rappeler pourquoi elles sont vitales.

Anne Bocandé, JEUNE AFRIQUE