Monsieur de Saint-Georges, Le nègre des lumières | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Hors collection

Septembre, 1999 / 13,0 x 24,0 / 320 pages


ISBN 978-2-7427-2390-4
prix indicatif : 23, 40€


Où trouver ce livre ?
|

Monsieur de Saint-Georges, Le nègre des lumières

Alain GUÉDÉ

Né en 1739 à Basse-Terre d’une esclave d’origine sénégalaise et d’un planteur noble, le beau mulâtre apparaît aujourd’hui comme l’une des figures les plus romanesques du XVIIIe siècle.
Après une enfance en Guadeloupe et à Saint-Domingue, Saint-George est vite adopté par l’aristocratie parisienne pour ses multiples talents : escrimeur, danseur, séducteur, et surtout musicien, il dirige le Concert des amateurs puis la société de concerts de L’Olympique, considérés comme les meilleurs d’Europe, commande à Haydn ses Symphonies parisiennes, passe pour le rival de Mozart, et devient le premier Noir franc-maçon de France. Ami intime du duc d’Orléans, il habite l’un des plus somptueux hôtels particuliers de la rive gauche, et il est même nommé directeur de l’Opéra royal par Louis XVI, mais doit renoncer face au refus obstiné de deux cantatrices d’être dirigées par un… métis. A Londres, il se bat en duel contre le chevalier d’Eon, avant de s’engager corps et âme pour la Révolution : il crée alors un régiment de Noirs et de métis, la légion de Saint-George, qui combat sur les frontières du Nord.
Trois ans après la mort de Saint-George, en 1799, Napoléon rétablit l’esclavage, et le nègre des Lumières, "Voltaire de la musique" selon l’abbé Grégoire, ou "Watteau de la musique" selon La Laurencie, s’enfonce dans une nuit de deux siècles.
C’est le destin exceptionnel de ce répudié de l’histoire que retrace ici Alain Guédé, avec une allégresse et un brio qui rendent hommage à la vitalité et à la prééminence dans son siècle du grand Saint-George, dont on ne se lasse pas de lire les aventures et d’écouter la musique.



Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter