fbpx Souvenirs de l'avenir | Actes Sud Aller au contenu principal

Souvenirs de l'avenir


En 1978, une jeune femme en quête d’aventure, S. H., s’installe à New York dans l’intention d’écrire son premier roman. Mais elle se voit bientôt distraite de ses projets par sa mystérieuse voisine, Lucy Brite, dont les propos aussi confus qu’inquiétants lui parviennent à travers la mince cloison de leur immeuble décrépi. S. H. se met à transcrire les étranges monologues de Lucy, où il est question de la mort brutale de sa fille et du besoin qui la taraude de châtier son assassin. Jusqu’à cette nuit de violence où Lucy fait irruption dans l’appartement de S. H.

Quarante ans plus tard, S. H. retrouve le journal qu’elle a tenu cette année-là et entame un récit autobiographique – Souvenirs de l’avenir – dans lequel elle juxtapose savamment les textes contenus dans le journal, les ébauches du roman qu’elle tentait d’écrire alors, et les commentaires que ces brouillons de jeunesse inspirent à la romancière chevronnée qu’elle est devenue, afin de créer un dialogue entre ses différents “moi” à travers les décennies.

Virtuose, incisif et poignant, le septième roman de Siri Hust vedt rassemble et magnifi e les thèmes qui ont fait d’elle l’un des écrivains les plus reconnus de sa génération : le caractère faillible de la mémoire, la brutalité du patriarcat, les traumatismes qui livrent leurs secrets bien des années plus tard, l’œuvre du temps et la capacité de l’imaginaire à recréer le présent, voire à le guérir. Ce “portrait de l’artiste en jeune femme”, voluptueuse superposition de récits, est un subtil alliage de réminiscences, de drôlerie et de magie narrative.

septembre, 2019
14.50 x 24.00 cm
336 pages

Langue : américain
Christine LE BOEUF

ISBN : 978-2-330-12580-6
Prix indicatif : 22.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Transfuge du meilleur roman américain -

C’est à une expérience de lecture peu banale que convie Siri Hustvedt [...] dans son septième roman, la juxtaposition de textes de différentes natures nécessitant quelque concentration. Ce qui n’empêche, in fine, de voir récompensé son effort, tant Souvenirs de l’avenir se révèle d’une richesse et d’une inventivité qui infusent durablement. [...] Siri Hustvedt n’a décidément pas fini de nous enchanter.

Geneviève Simon, Arts Libre / La Libre Belgique

En somme, Souvenirs de l’avenir est la meilleure clé pour s’introduire dans le roman de sa vie : « Ce livre est un portrait de l’artiste en jeune femme, l’artiste venue à New York pour lire, souffrir, et écrire son mystère.

Didier Jacob, L’Obs

 Siri Hustvedt tresse de multiples fils narratifs pour composer un « portrait de l’artiste en jeune femme », qui est aussi un roman post # MeToo et une brillante méditation tant sur la faillibilité du souvenir que sur la puissance de l'imaginaire.

Minh Tran Huy, Madame Figaro

Elle est de retour au roman -- c’est une délicieuse réussite.

Serge Bressan, La Grande Parade

Siri Hustvedt renoue avec son versant le plus romanesque dans un magnifique livre, Souvenirs de l’avenir. [...] La vraie vie prise sur le vif, la lecture, l’imagination, la mémoire, les versions possibles d’une même histoire : Hustvedt les entrelace dans une construction époustouflante et une langue somptueuse, en refusant de s’excuser de son intelligence. [...] Génie est aussi un mot féminin. .

Marguerite Baux, Grazia

Hustvedt étudie les mécanismes patriarcaux en vigueur dans la société de l’époque et la façon dont avec d’autres femmes elles se débrouillaient, en s’épaulant, pour s’en protéger.

Sylvie Tanette, Les Inrockuptibles

Elle est de retour au roman et c'est une délicieuse réussite. [...] Un roman à la construction vertigineuse et parfaitement maîtrisé.

Serge Bressan, Le Quotidien

Ce pouvoir que Siri Hustvedt octroie à son jeune personnage, ce pouvoir qui lui permet d’engendrer récits, corps, avatars, magistrale sorcellerie de la création, se révèle une merveilleuse pirouette face à la violence d’une société qui idolâtre force et pouvoir. Car ces Souvenirs de l’avenir, qui se closent sur l’image de l’envol d’une femme, dessin délicat de l’écrivain, se révèle avant toute chose un appel bouleversant à obéir à ses rêves de jeunesse.

Oriane Jeancourt, Transfuge

La romancière américaine Siri Hustvedt signe un roman foisonnant et superbe, dans lequel l'imagination vient combler les lacunes de la mémoire.

Nicolas Crousse, Le Soir

Jongler avec le temps, la mémoire, la fiction... et son moi profond donne forcément le vertige. Surtout quand on est une écrivaine de la trempe de Siri Hustvedt. Son dernier roman Souvenir de l’avenir est d’une telle sophistication narrative qu’il pourrait effrayer à première vue. Et pourtant il se dévore avec gourmandise et passion. [...] A sa façon, Souvenirs de l’avenir est un roman monde. Le roman d’un monde, celui de l’écrivaine, livré dans toute sa complexité au lecteur. Siri Hustvedt nous invite à réenchanter la nostalgie, la mémoire d’une vie. A abolir le temps assassin, tout au long d’un livre palimpseste, palpitant et pénétrant.

Philippe Chevilley, Les Echos

Un superbe « portrait de l'artiste en jeune femme » servi par une plume à la fluidité voluptueuse.

Estelle Lenartowicz, Point de vue

Expérience passionnante, ce récit autobiographique fait se rencontrer et s’éclairer les différentes versions de la narratrice à travers le temps. […] Le jeu de miroirs est vertigineux. […] Siri Hustvedt bâtit avec Souvenirs de l’avenir une puissante réflexion sur ce que veut dire être une femme qui pense et qui crée.

Gladys Marivat, Lire

Du rapport au temps à la domination masculine, l'auteure américaine convoque ses thèmes de prédilection au service d'un septième roman aussi brillant que prenant.

Minh Tran Huy, Madame Figaro.fr

Ce portrait de l’artiste en jeune femme contient son lot de livres, de souffrances, de souvenirs et de tentatives d’écriture : tout un univers épars qui s’unie par la magie d’une langue maîtrisée, d’un style vivace, allègre et précis, peignant décors et personnages secondaires avec la précision d’un peintre du XVIIIe siècle, chaque détail étoffant ledit ou son absence le floutant à dessein, donnant à cette extraordinaire vue d’ensemble une dynamique cinématographique qui impose son rythme au récit, et maintient le lecteur dans une transe hypnotique qui l’empêche de refermer le livre. Siri Hustvedt est une sorcière, on vous aura prévenu…

François Xavier, Le Salon Littéraire

A travers ses expériences et son intérêt pour les neurosciences, l’auteur d’Un été sans les hommes aborde la question des relations hommes-femmes avec un degré de sensibilité et d’intelligence rarement atteint.

Paloma de Boismorel, Gaël

Un livre prenant, qui fait dialoguer une vocation d’écrivain à travers les décennies.

Le Vif L’Express

La démarche ne manque pas de singularité psychanalytique entre bruissements de colère rétrospective et éclats de rire irrésistibles. Une curiosité.

Cécile Lecoultre, 24 Heures

Pour enrayer le compte à rebours, celle qui s’imagine en « moi, la veille dame écrivaine » s’amuse à composer dans Souvenirs de l’avenir, (…) » les vérités précaires de la mémoire.

Christilla Pelle-Douel, Psychologies Magazine

Pour enrayer le compte à rebours, celle qui s’imagine en « moi, la veille dame écrivaine » s’amuse à composer dans Souvenirs de l’avenir, (…) » les vérités précaires de la mémoire.

Kerenn Elkaim, Livres Hebdo

D’une ingéniosité troublante, la construction du récit mélange le journal intime de S.H., le texte qu'elle tentait alors d’écrireet le récit qu’elle fait aujourd’hui du passé. […] L’écrivaine, poétesse et essayiste, qui interroge régulièrement le domaine de l’art, aborde ici des thèmes qui lui sont chers : la mémoire, la condition féminine et la force mystérieuse de la pulsion créatrice.

Beaux-Arts Magazine