Aller au contenu principal

Obsession d'automne


De retour à Rome après les vacances d’été, le narrateur, un écrivain en mal d’inspiration, se retrouve englué dans une relation conjugale devenue pure routine. C’est en découvrant, sur un marché aux puces, une photo de Jeanne Hébuterne, la compagne de Modigliani, qu’il est frappé par la révélation de ce que peut être l’amour absolu. Cette photo ne le quittera plus : mieux encore, le réel et l’imaginaire vont se mêler de plus en plus étroitement avec la rencontre de Gemma, une jeune femme qui vit avec un peintre et qui ressemble étonnamment à Jeanne. Commence alors une quête obsessionnelle dans une ville en proie aux mutations de l’automne, baignée d’une lumière diaphane et de couleurs chatoyantes…

Inspiré par la nouvelle de Maupassant La Chevelure, à la fois cynique et mélancolique, réaliste et onirique, le roman de Luca Ricci est une méditation sur l’amour et le temps, sur une ville dont la grande bellezza cache mal le grand vide, et sur la folie comme échappatoire aux frustrations du quotidien.

novembre, 2019
11.50 x 21.70 cm
224 pages

Langue : italien
Marguerite POZZOLI

ISBN : 978-2-330-12852-4
Prix indicatif : 21.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Tour à tour cynique et dérangeant, addictif et agaçant, ce roman embarque le lecteur dans une histoire déroutante.

Blog Moonpalace

Dans cette parenthèse de vie, entre conversation et réflexion, Luca Ricci nous offre un sujet d’interrogation aussi vaste que le monde : le désir.

Les Fringales littéraires

Une sacrée réussite.

VSD

Ce roman intelligent et parfois cynique, est empreint d’une jolie mélancolie. L’intrigue est addictive et troublante, la plume de l’auteur belle et mordante à souhait.  Brillant !

Blog Des livres une vie

Ce premier roman, qui puise son inspiration dans le fétichisme morbide de La Chevelure de Maupassant, est celui de la recherche obsessionnelle et hallucinée d’un amour absolu. Dans une Rome automnale, sublime écrin métaphorique.

Véronique Cassarin-Grand, L'Obs

Un roman qui ne laisse pas indifférent.

Stefano Palombari, L’Italie à Paris

Une démultiplication des liaisons qui interroge « le désir d’adultère ». Le primo romancier Luca Ricci brouille les pistes et les sensations de confusion.

Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo

Du même auteur