Aller au contenu principal

Nouvel An


Des vacances de Noël en famille sur l’île de Lanzarote – ce rêve de Henning, mari et jeune père plein de bonne volonté, risque de tourner au vinaigre. Le temps est maussade, le moral se détériore ; les crises d’angoisse qu’il redoute tant réapparaissent. Le premier janvier, il décide de s’éloigner des obligations familiales, d’un amour mêlé d’incompréhension et d’une paternité qui l’écrase. Il enfourche un médiocre vélo de location et entreprend, par défi, une ascension harassante.

C’est un homme épuisé qui arrive au sommet de la montagne, où paysage et village se révèlent. Tel un voile qui se déchire, il lui semble retrouver un lieu maudit de sa petite enfance, une expérience traumatisante dont la romancière ressuscite alors chaque instant enfoui dans sa mémoire.

Juli Zeh, à son meilleur, se livre à un travail vertigineux d’expérimentation psychique : la plongée de Henning dans l’onde obscure du refoulé nous hantera longtemps.

 

septembre, 2019
11.50 x 21.70 cm
192 pages

Langue : allemand
Rose LABOURIE

ISBN : 978-2-330-12576-9
Prix indicatif : 20.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Vous ne savez pas où vous allez, mais vous ressentez inconsciemment que vous partez loin, très loin, bien plus loin que sur les routes de Lanzarote. […] Vous en dire plus serait gâcher le plaisir que vous procurera ce roman absolument brillant et amoral au possible qui explore nos tréfonds les plus grégaires.

Jean-François Delapré, Page des libraires

Nouvel an est un portrait inspiré qui parvient à atteindre un certain essentiel de ce personnage que l’on se prend à suivre, aimer et vouloir voir guérir. Le mirage d’un Noël insulaire fait chez Juli Zeh tout son effet de réel.

Yaël Hirsch, Toutelaculture.com

Juli Zeh maintient le suspense, appuie sur les moments d’irréalité, les impressions de sortilège. Et offre à la fin du livre un rebondissement inattendu.

Frédérique Fanchette, Libération

Juli Zeh manie la mécanique du suspense psychologique en y ajoutant sa marque de fabrique, qui tient à ce que ses héros frôlent la catastrophe sans toujours y sombrer. [...] La tension entretenue par la romancière ne se résout qu’à la dernière page [...], Nouvel An sait ouvrir les abîmes discrets dans des vies trop balisées. A la manière des nids-de- poule qui font cahoter les voitures de location sur les routes des Canaries.

Nicolas Weill, Le Monde des Livres

Un roman haletant.

Julie Fosse, avoir-alire.com

Juli Zeh ajuste la détresse de l’adulte aux terreurs de l’enfant, conjugue présent vacillant, passé effondré. Comme dans chacun de ses romans, elle affiche une redoutable maîtrise du temps. Nouvel An est un drame intime, en même temps qu’une promesse.

Julie Coutu, Julieamimots.com

Le drame refoulé se déroule d’une traite sous nos yeux effarés, nous laissant le cœur battant et l’esprit agité. Nouvel An se dévore, puis obsède son lecteur plusieurs jours d’affilée. Juli Zeh frappe fort et avec précision.

Elise Lépine, Transfuge

Nouvel an explore les profondeurs de l’être, tente un décryptage des mécanismes de l’inconscient, tout en suivant les codes du thriller, pour mieux piéger le lecteur. Juli Zeh réussit à construire un roman psychologique, tout en évitant les écueils du genre. On dévore ce roman à l’écriture hypnotisante.

Marie-Cécile Bérenger, La Provence

Juli Zeh a retrouvé l’art un peu perdu du suspense psychologique.

Claire Devarrieux, Libération

Dans ce récit prenant, Juli Zeh questionne le rapport à l’enfance, les jeux de pouvoir dans le couple, le libre arbitre dans une société conformiste et pleine d’exigences.

Camille Cloarec, Le Matricule des Anges