Les Plaines de l'espoir | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres des Antipodes

Novembre, 1999 / 13,0 x 24,0 / 344 pages

traduit de l'anglais (Australie) par : Sabine PORTE
ISBN 978-2-7427-2489-5
prix indicatif : 23, 10€


Où trouver ce livre ?
|

Les Plaines de l'espoir

Alexis WRIGHT

Quelque part dans le Nord de l’Australie, Ivy, une petite Aborigène, est un jour arrachée à sa mère pour, comme tant d’autres, être placée à l’orphelinat d’une mission religieuse qui se chargera de lui "blanchir" l’âme. Folle de douleur, la mère se suicide ; dès lors plane sur la mission une sorte de malédiction, symbolisée par l’inquiétante présence de corbeaux sur un arbre… Les anciens dépêchent alors dans le bush un "voyageur" qui a pour tâche de retrouver la famille d’Ivy afin de découvrir l’origine de ce "mal" que la fillette porte en elle…
Dès les premières pages de cet immense roman, on sait qu’Alexis Wright ouvre, de manière définitive, sur la réalité, la culture et la condition menacée de son peuple, une porte monumentale et inscrite à jamais dans l’espace littéraire de notre siècle.
Aussi visionnaire qu’engagé, Les Plaines de l’espoir est en effet un roman total où rêve et action, fiction et témoignage s’unissent dans l’impérieuse nécessité de révéler ce qu’il en fut, aux antipodes, de dizaines de milliers d’enfants aborigènes enlevés à leurs familles dans l’espoir d’en faire des Blancs — quand leurs proches étaient poussés à disparaître. Lire ces pages inspirées et brûlantes — de compassion et de révolte — relève d’une expérience presque physique dont on ressort marqué au fer d’une mémoire à vif.
Torrentueux et âpre, traversant les paysages hallucinogènes du bush ou la violence des mégapoles de l’Australie moderne, hanté à parts égales par l’actualité et par le mythe, Les Plaines de l’espoir révèle une voix d’écrivain qui entre en résonance avec celle d’une Toni Morrison.

Les Plaines de l'espoir

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter