Les dunes coloniales | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres néerlandaises

Mars, 1999 / 13,0 x 24,0 / 288 pages

traduit du néerlandais par : Marie-Claire Cécilia
ISBN 978-2-7427-2135-1
prix indicatif : 21, 50€


Où trouver ce livre ?
|

Les dunes coloniales

Adriaan VAN DIS

En raison du décès d’une demi-sœur, un homme d’une cinquantaine d’années se trouve replongé dans la trame complexe de sa parenté et obligé d’accepter, à son insu, un rendez-vous avec ses anciens démons. Du passé, comme d’un abîme d’amertume, la mémoire ramène les lourds secrets de cette famille disparate, un peu fêlée, hantée par le territoire originel perdu : les Indes néerlandaises. Lui est né en Hollande et a dû grandir dans des dunes coloniales.
Au souvenir de la vie étriquée et laborieuse de ce clan rapatrié, indéfectiblement uni par la magie des Indes et l’agonie de l’empire colonial, a toujours répondu la haine obstinée d’un enfant exclu, privé d’amour. L’investigation de l’histoire familiale que mène le narrateur vient ébranler cette seule certitude sur laquelle il a construit sa vie et qui s’est toute focalisée sur l’image du père inflexible et cruel. Comme un baume appliqué sur les plaies de la mémoire, la maturité, qui apprécie et tempère, lui permet d’accéder à la compréhension. C’est là un chemin qu’il parcourt presque à contrecœur, tiraillé par des émotions contraires car s’il mène à la découverte du père, c’est au prix de l’inadmissible ressemblance.
Adriaan Van Dis, dans ces tragicomiques Dunes coloniales, appuie le trait pour toucher au cœur. L’amour jaillit sous le vernis de ces portraits de famille irrévérencieux et drolatiques — peut-être pas aussi fictifs qu’il y paraît —, un amour qui n’a su s’exprimer que dans la colère.

Les dunes coloniales

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter