Aller au contenu principal

Le Quartier américain


Abdel-Karim est issu d’une famille de notables musulmans, les Azzâm, qui a longtemps dominé la vie politique à Tripoli. Après des études dans un lycée chrétien, il mène une vie de patachon. On le marie à une fille de nouveaux riches ; l’affaire se solde par un divorce. Puis la guerre le propulse à Paris, où il vit une brûlante histoire d’amour avec une ballerine serbe. La soudaine disparition de celle-ci le renvoie dans sa ville natale, en plein désarroi. Là, il retrouve Ismaïl, dont la mère travaille comme femme de ménage chez les Azzâm, et qui vit dans le “Quartier américain”, l’un des plus pauvres et délabrés de Tripoli. Après l’invasion américaine de l’Irak en 2003, des prédicateurs y recrutent des candidats au djihad, et Ismaïl est chargé de mener un attentat-suicide près de Bagdad…

À travers ces destins croisés, c’est l’histoire récente de toute une ville qui nous est contée, dans un roman à la fois riche et concis où rien n’est superflu. L’auteur parvient admirablement à restituer les antagonismes de classes et de générations, la décomposition de l’élite traditionnelle, les élans brisés de la jeunesse et l’irrésistible ascension de l’islamisme radical, tout en célébrant le vieux fonds de courage et de bon sens populaires qu’incarne une modeste et émouvante femme de ménage.

septembre, 2015
13.50 x 21.50 cm
192 pages

Langue : arabe (Liban)
Stéphanie DUJOLS

ISBN : 978-2-330-05308-6
Prix indicatif : 19.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Un roman subtil.

Le plus abouti, le plus subtil, le plus envoûtant [des romans de Jabbour Douaihy]

Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo

Le Quartier américain, d'un écriture élégante et concise, use avec maestria du flash-back : il fait du temps, passé, passant, la clé de voûte de ce vif et beau roman.

Catherine Simon , Transfuge

Avec cette tendresse sans bornes pour ses personnages qui fait de Jabbour Douaihy un véritable écrivain humaniste, le roman brosse le portrait d'une ville où résonne le fracas d'un Proche-Orient s'enfonçant chaque jour un peu plus dans la violence. Éclairant et passionnant !

Page des libraires

Cette écriture est d'une beauté extrême ; concise mais dotée de souffle ; peu expansive mais percée d'un lyrisme pudique où affleure une indicible émotion.

Eglal Errera, Le Monde des Livres

Une histoire d'aujourd'hui, où on retrouve l'écriture précise et sensible de l'auteur libanais de Rose Fountain Motel.

Libération

Du même auteur