Aller au contenu principal

Le Pain


Dans un village libanais, à la veille de la révolte arabe de 1916 contre la domination turque, un militant nationaliste, Sami Assem, est contraint de se replier dans une grotte en haute montagne où son amoureuse, Zeina, lui apporte régulièrement de quoi se nourrir et les dernières nouvelles du pays. Lassé de son isolement, Sami quitte sa cachette, tue par erreur un soldat déserteur et finit par être arrêté. Deux cadavres sont aussitôt retrouvés, et les autorités militaires font circuler une rumeur selon laquelle il s’agirait de Sami et du gardien de prison qui l’aurait aidé à s’enfuir. Désespérée, Zeina se décide alors à se rapprocher, pour le tuer, du gouverneur turc qui la poursuivait de ses assiduités…

Publié en 1939 et considéré unanimement comme le premier roman libanais digne de ce nom, Le Pain aborde une période charnière de l’histoire arabe contemporaine : l’éveil du sentiment national, les luttes menées par les sociétés secrètes, la famine qui a décimé des dizaines de milliers de Libanais durant la Grande Guerre, les ressorts tant sociaux qu’individuels de la résistance et de la collaboration, l’engagement précoce des femmes dans la vie politique… Outre son importance littéraire, il constitue un document historique d’une grande acuité.

février, 2015
13.50 x 21.50 cm
266 pages

Langue : arabe (Liban)
Fifi ABOU DIB

ISBN : 978-2-330-03964-6
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur