La parole est d'or | Actes Sud
Sindbad
La Bibliothèque arabe

Janvier, 2012 / 14,0 x 22,5 / 272 pages

traduit de l'arabe par : Philippe VIGREUX
ISBN 978-2-330-00237-4
prix indicatif : 23, 40€


Où trouver ce livre ?
|

La parole est d'or

Séances et stations d'un poète itinérant

HAMADHÂNÎ

Badî‘ al-Zamân al-Hamadhânî est né, comme son nom l’indique, à Hamadhân en 967 et est mort à Herât en 1008. Unanimement considéré comme l’un des grands maîtres de la prose arabe, cet Iranien est l’inventeur d’un genre à part, la maqâma (mot qu’on traduit généralement par “séance”). On lui en attribue quatre cents, mais le corpus qui nous est parvenu n’en compte que cinquante-deux. Al-Hamadhânî sera imité jusqu’au début du XXe siècle sans jamais être égalé, même par le plus célèbre et le plus loué de ses épigones, al-Harîrî (1054-1122).
La maqâma est une historiette picaresque écrite en prose rimée qui met régulièrement en scène deux personnages principaux : le narrateur, ‘Isâ ibn Hishâm, un bourgeois quelque peu naïf, et un mendiant astucieux, Abû al-Fath al-Iskandarî, qui apparaît chaque fois sous des traits différents et parvient toujours à tirer son épingle du jeu grâce à sa vaste culture et à son inépuisable faconde. La truculence de sa langue, jointe au comique des situations, fait de l’humour un trait dominant de l’oeuvre. En outre, par la diversité des pays et des milieux sociaux où se déroule chaque séance, al-Hamadhânî brosse un tableau vivant des centres urbains de son temps. Cette mobilité contrainte du héros illustre – thème toujours actuel – la précarité du métier de poète, et ses sollicitations aux généreux donateurs résonnent comme une longue complainte, celle de l’homme dépourvu de statut social. C’est ce qui fait aussi de ces histoires cocasses un témoignage humain aux accents émouvants.

La parole est d'or

La parole est d'or
Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter