fbpx Jamais d'autre que toi | Actes Sud Aller au contenu principal

Jamais d'autre que toi


Fille du directeur de l’École de médecine de Nantes, Suzanne Malherbe (1892-1972) a dix-sept ans quand, en 1909, elle s’éprend d’une adolescente aussi brillante que perturbée, Lucie Schwob (1894-1954), issue d’une riche famille d’intellectuels juifs, nièce de Marcel Schwob et petite-nièce de l’écrivain Léon Cahun.

Toutes deux s’engagent dans une liaison clandestine qu’un événement imprévu va transformer en cohabitation légitime avant qu’elles ne s’établissent, en 1922, dans ce fief mondial de la création que Paris est alors en train de devenir. S’étant réinventées sous les noms d’artistes de Claude Cahun (Lucie) et Marcel Moore (Suzanne), elles se lient aux surréalistes (Breton, Soupault, Desnos, Michaux, Crevel, Dalí) et fréquentent Hemingway, Adrienne Monnier, Gertrude Stein ou Sylvia Beach. Mais ces années enivrantes voient aussi, outre-Rhin, l’inexorable montée du nazisme qui, dès 1937, contraint les deux femmes à s’installer à Jersey. C’est là que, l’île étant à son tour occupée par les forces d’Hitler, elles affronteront leur destin à travers la mise en œuvre d’une singulière et périlleuse forme de résistance.

   Avec ce roman qui, porté par la voix de Suzanne, revisite toute une époque au prisme ultrasensible du regard que ses deux ardentes protagonistes portent tant sur le monde que sur leur relation, Rupert Thomson rend un hommage pénétrant aux forces de la liberté et de la création aussi bien qu’aux puissances de la passion amoureuse.

novembre, 2019
14.50 x 24.00 cm
320 pages

Langue : anglais
Christine LE BOEUF

ISBN : 978-2-330-12860-9
Prix indicatif : 22.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

C’est le roman d’une histoire vraie : celle de Claude Cahun, née Lucy Schwob, et de Marcel Moore, née Suzanne Malherbe. [...] Deux femmes en avance sur leur temps, militantes pour les droits des homosexuel(le)s, amies des Lumières de leur époque : Breton, Hemingway, Dali ou Desnos. Ecrivaines, photographes oubliées... Il n’est que justice de voir leur art ressusciter.

Grazia

Dans ce monde et cette vie, traversés comme un brouillon magnifique, elles n’auront jamais cessé de s’aimer. C’est tout cela que nous raconte, avec force et passionnants détails, le romancier britannique Rupert Thomson. Aujourd’hui Claude Cahun est à la mode ; avec ce livre, l’amour, quel qu’il soit, pourrait aussi le devenir.

Olivier Mony, Sud-Ouest

On ne sait plus où donner de la tête tellement les acteurs de la scène artistique et intellectuelle des années 1929 aux années 1950 sont nombreux dans Jamais d’autre que toi ; le mouvement surréaliste y capte particulièrement la lumière. Le roman est un plan séquence dans lequel le rôle du pied de caméra échoue à la mémoire de Suzanne Malherbe. En guise de tombeau de son amour, elle compose une frise historique.

Virginie Bloch-Lainé, Libération

Il en a tiré un récit où l’on est moins dans l’affect qu’auprès d’esprits brillants qui n’ont jamais renoncé à leur liberté ni à leur fierté. Où Jamais d’autre que toi (…) résonne comme un serment que le temps n’affectera jamais, la vie leur ayant même offert un sursis inespéré. 

Geneviève Simon, ARTS LIBRE (LA LIBRE BELGIQUE)

Tout au long de cette histoire d’amour flamboyante et sur le fil, vrai plaidoyer pour le libre arbitre, on sait gré à Thomson d’à la fois célébrer Claude/Lucie qui fut le moteur et resta en lumière et Marcel/Suzanne qu’il est temps de redécouvrir. 

Anne-Lise Remacle, FOCUS VIF

Voilà qui donne envie de découvrir l’œuvre de ces deux artistes en avance sur leur temps.

LE PROGRÈS DE FÉCAMP/PARIS NORMANDIE

Au-delà des codes, dans une forme de très belle résistance, à prendre à bras le corps malaise et joie dont se nourrit toute existence, Jamais d’autre que toi dessine une très belle histoire d’amour. Une magnifique façon surtout de (re)découvrir Claude Cahun. 

LA VIDUITÉ

Du même auteur