Coconut | Actes Sud
Actes Sud Littérature
Lettres sud-africaines

Mai, 2015 / 11,5 x 21,7 / 208 pages

traduit de l'anglais (Afrique du Sud) par : Georges LORY
ISBN 978-2-330-05062-7
prix indicatif : 21, 00€


Où trouver ce livre ?
|

Ce livre existe également en version numérique

Coconut

Kopano MATLWA

Entre Ofilwe, jeune fille de milieu aisé, et Fikile issue de la pauvreté, il n’est qu’un point commun : ce sont des coconuts, des gosses noires dehors et blanches dedans. Nées bien après l’Apartheid, ces deux adolescentes par ailleurs très différentes vivent chaque instant du jour en espérant trouver dans le regard des autres le reflet de ce qu’elles pensent être.
Au fil d’un dimanche dans un restaurant chic, les dérives parfois naïves de la pensée de ces filles ne tarderont pas à les confronter aux aléas du désespoir. Mais peut-il en être autrement aux portes de l’enfance, dans un monde où les certitudes et le confort sont en voie de disparition ?

Coconut

Coconut

Paloma de Boismorel, Gaël

« Touchants et justes, ces portraits de deux représentantes de l’après-Apartheid permettent de mieux sonder les cicatrices d’une société encore fracturée.  »


Pierre Boisselet, Jeune Afrique

« Une plongée saisissante dans l’intimité et la psyché des jeunes Sud-Africaines d’aujourd’hui.  »


Alexis Brocas, Alternatives internationales

« L’apartheid est mort, mais les hiérarchies qu’il a installées dans les crânes perdurent… La Sud-Africaine Kopano Matlwa, 22 ans, raconte adroitement ces rémanences à travers les pensées de deux jeunes filles noires.  »


Sarah Castel, Librairie Terre des Livres (Lyon), Page

« A travers les portraits touchants et sans concession de ces deux gamines, Coconut dresse un beau portrait de la jeunesse sud-africaine et ausculte ses pertes de repères. Mais c’est aussi une variation étonnante sur les thèmes universels que sont la sortie de l’enfance et la fin des illusions.  »


Olivia Mauriac, Afrique Magazine

« Une fiction plus vraie que nature. Kopano Matlwa dénonce d’une manière frontale les lignes de faille de la société sud-africaine.  »


Madame Figaro

« Brutal et magistral.  »


Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter