Aller au contenu principal

Branches obscures


Auteur respecté du paysage littéraire norvégien, le père de famille Jo Uddermann mène une petite vie tranquille dans une banlieue endormie d’Oslo. Il vient de publier un roman biographique sur un ami d’enfance décédé, un livre dans lequel il n’hésite pas à étaler – au nom de la vérité littéraire – les détails les plus intimes sur son ami, à s’interroger sur l’obscurité de son âme, à se livrer à des spéculations sur sa véritable nature, dressant ainsi le portrait d’un garçon instable, manipulateur et pervers. Le roman fait polémique et bientôt des petites irrégularités viennent troubler son quotidien : des SMS étranges provenant d’un numéro masqué, une intrusion chez lui sans motif apparent, une Barbie décapitée, un chien mort gisant devant son garage, la sensation d’être surveillé. Et lorsque son éditeur l’appelle pour accuser réception de son autobiographie, sa vie bascule dans le chaos : il n’en est pas l’auteur et la seule personne qui aurait pu l’écrire à sa place n’est plus de ce monde…

Nikolaj Frobenius est de retour avec un roman insidieux profondément troublant où les frontières entre le réel et le romanesque s’effritent imperceptiblement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune certitude. La limite est franchie, les rôles sont inversés – l’heure de la vengeance du personnage sur son auteur a sonné.

février, 2016
11.50 x 21.70 cm
288 pages

Langue : norvégien
Céline ROMAND-MONNIER

ISBN : 978-2-330-05794-7
Prix indicatif : 22.50€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Au fond, le roman de Nikolaj Frobenius n'est pas un thriller littéraire : c'est un authentique cauchemar d'écrivain.

Alexis Brocas, Le Magazine Littéraire

Le Norvégien Nikolaj Frobenius signe un thriller haletant. (...) Nikolaj Frobenius, inspirateur du scénario d'Insomnia de Christopher Nolan, nous fait traverser le cauchemar de son protagoniste écrivain en apnée.

Sean James Rose, Livres Hebdo

Au fond, le roman de Nikolaj Frobenius n'est pas un thriller littéraire : c'est un authentique cauchemar d'écrivain.

Alexis Brocas, Le Magazine Littéraire

Du même auteur