Aller au contenu principal

Blanc sur noir



Ruben Gonzalez Gallego est né à Moscou, en septembre 1968, dans la clinique du Kremlin. Attendant des jumeaux, sa mère y avait été conduite d'urgence grâce à l'intervention de son père, dirigeant du Parti communiste espagnol clandestin. Le premier bébé mourut. Le deuxième, prénommé Ruben, atteint de paralysie cérébrale fut enlevé à sa mère. Après un séjour dans un orphelinat spécial et secret réservé à l'élite communiste, balloté d'institution en institution, centres fermés, centres secrets, situés sur tout le territoire de l'Union soviétique, il finit par atterrir dans un asile de vieux où étaient placés d'office les handicapés incapables d'exercer un métier utile. Profitant du désordre général provoqué par la perestroïka, Ruben Gonzalez Gallego réussit à s'échapper et, après un périple rocambolesque à travers toute l'Europe, à retrouver sa mère installée à Prague. De l'histoire de celui qu'on a pu nommé "Le masque de fer du communisme " est né ce récit récemment publié en Russie, salué comme l'œuvre d'un grand écrivain. Son succès a donné lieu à un débat sur l'enfance, le système socialiste, l'évacuation de tout ce qui gênait le mythe de l'homme nouveau dans un pays où tout le monde devait être heureux.

avril, 2003
19.50 x 11.60 cm
pages

Langue : russe
Aurora GALLEGO
Joëlle ROCHE PARFENOV

ISBN : 978-2-7427-4163-2
Prix indicatif : 18.30€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur